Gil­bert Bou­caud, le cé­li­ba­taire ou­blié de Saul­cet

La Montagne (Vichy) - - Grand Angle Région -

Le nom de Gil­bert Bou­caud a en­fin été gra­vé dans la roche du mo­nu­ment aux morts de Saul­cet la se­maine der­nière.

Gil­bert Bou­caud avait 45 ans quand il a été mo­bi­li­sé en 1914. Avec le 98e ré­gi­ment d’in­fan­te­rie, le même que l’écri­vain Émile Guillau­min, il par­ti­cipe à des tra­vaux de for­ti­fi­ca­tion. Il est mort chez lui à Saul­cet, le 8 mars 1919, d’une tu­ber­cu­lose mé­nin­gée contrac­tée pen­dant les quatre ans de guerre. Il est dé­cla­ré mort pour la France. C’est une ha­bi­tante de l’Aube, ori­gi­naire de Saul­cet qui a dé­cou­vert que son nom ne fi­gu­rait pas sur le mo­nu­ment.

« Pour­quoi ? Je ne sais pas. C’était un cé­li­ba­taire mort à son do­mi­cile. Il avait une nièce, par­tie vivre à Pa­ris. Il a donc été ou­blié. La pé­riode après la guerre était com­pli­quée », ana­lyse Ni­cole Leh­manC­hé­rillat. Elle s’est don­née pour ob­jec­tif de ré­di­ger un livre sur les 32 morts pour la France de Saul­cet qu’elle a pu­blié le 11 no­vembre 2014. « C’est en com­pa­rant ces noms à ceux ins­crits sur la plaque com­mé­mo­ra­tive à l’église que j’ai vu son nom ap­pa­raître. »

La mai­rie de Saul­cet et l’as­so­cia­tion mé­mo­rielle Le Sou­ve­nir fran­çais, et no­tam­ment sa sec­tion du can­ton de SaintPour­çain-sur-Sioule, ont joint leurs ef­forts pour res­tau­rer la mé­moire de Gil­bert Bou­caud. La pre­mière a fait gra­ver son nom et la se­conde a fait ré­no­ver sa sé­pul­ture à l’aban­don.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.