Un « coup de fo­lie » par ja­lou­sie

La Montagne (Vichy) - - Région Actualité - Emi­lie Zaugg emi­lie.zaugg@cen­tre­france.com

Sur fond de conflit amou­reux, un tren­te­naire a vio­len­té sa com­pagne et le gé­rant d’un ga­rage d’En­ne­zat. Il a aus­si dé­gra­dé plu­sieurs vé­hi­cules.

Il est un peu plus de 17 h 30 lorsque les gen­darmes sont aler­tés. Un homme est en train de dé­vas­ter un ga­rage au­to­mo­bile d’En­ne­zat. Il a même ten­té d’em­bou­tir la vi­trine avec sa voi­ture. Le conduc­teur est in­ter­pel­lé et pla­cé en garde à vue. Il a 1,74 gramme d’al­cool par litre de sang.

À la barre du tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Cler­mont­Fer­rand, le pré­ve­nu de 34 ans s’est ex­pli­qué sur son « coup de fo­lie » : « C’est le ré­sul­tat du cu­mul d’an­nées de re­la­tion né­faste, aus­si bien pour elle que pour moi. » Cette fois, une énième dis­pute a écla­té au sein du couple. Il soup­çon­nait ma­dame d’avoir une re­la­tion ex­tracon­ju­gale avec le gé­rant du ga­rage où il l’a obli­gée à le suivre. Sur place, il a frap­pé ce­lui qu’il croyait être un ri­val amou­reux, s’en pre­nant même à lui avec un cric qu’il a éga­le­ment uti­li­sé contre plu­sieurs vé­hi­cules.

S’il a re­con­nu l’en­semble des faits qui lui étaient re­pro­chés, le pré­ve­nu a en re­vanche contes­té avoir vio­len­té sa com­pagne. Et il a mul­ti­plié les ex­cuses au gé­rant du com­merce qui s’est vu dé­li­vrer dix jours d’ITT.

« Je m’ex­cuse vrai­ment sin­cè­re­ment, lui a ré­pé­té le tren­te­naire. Je fe­rai tout mon pos­sible pour vous dé­dom­ma­ger ra­pi­de­ment. Quant à cette femme, oui j’ai été pro­fon­dé­ment amou­reux d’elle mais main­te­nant je ne veux plus en en­tendre par­ler. »

« Je n’ai rien com­pris à ce qu’il se pas­sait, ré­torque l’en­tre­pre­neur. Je n’ai ja­mais eu de re­la­tion avec sa com­pagne. C’est une amie qui m’a ai­dé à un mo­ment où j’en ai eu be­soin. » Pour Ch­ris­tine La­chaud­Bau­dry au par­quet, « rien ne peut jus­ti­fier un tel dé­chaî­ne­ment de vio­lence ». Elle a re­quis deux ans de pri­son dont la moi­tié as­sor­tie d’un sursis avec mise à l’épreuve, avec man­dat de dé­pôt à l’en­contre du pré­ve­nu dé­jà condam­né à treize re­prises.

Le gé­rant du ga­rage frap­pé à coups de cric

En dé­fense, Me Si­mon Man­de­ville a plai­dé en fa­veur d’une peine amé­na­geable, « pour évi­ter son ex­clu­sion alors qu’il est ti­tu­laire d’un CDI et a éga­le­ment des pro­jets de re­prise d’une bou­che­rie dans le Can­tal ».

Gré­go­ry Teil­het (*) a été condam­né à vingt­quatre mois d’em­pri­son­ne­ment dont douze ferme. Il a été in­car­cé­ré à l’is­sue de l’au­dience. À sa sor­tie, il de­vra tra­vailler et in­dem­ni­ser les vic­times. ■

(*) pu­blie l’iden­ti­té des per­sonnes condam­nées à par­tir d’un an de pri­son ferme.

PHO­TO D’ILLUS­TRA­TION PIER­RICK DE­LO­BELLE

JU­GE­MENT. Le tri­bu­nal a sui­vi les réquisitions du par­quet et a or­don­né l’in­car­cé­ra­tion im­mé­diate du tren­te­naire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.