Gaë­tan Rous­sel, à l’équi­libre

Après Louise At­taque le come­back, après le pro­jet La­dy Sir avec Ra­chi­da Brak­ni, Gaë­tan Rous­sel est re­ve­nu à une aven­ture so­lo avec Tra­fic, opus fraî­che­ment sor­ti et qu’il joue sur scène à par­tir de mar­di. Par­lons­en !

La Montagne (Vichy) - - Annonces Classées - Ju­lien Do­don ju­lien.do­don@cen­tre­france.com

Va­nes­sa Pa­ra­dis c’est une lu­mière

Om­ni­oc­cu­pé mais tou­jours dis­po et agréable. Gaë­tan Rous­sel. « Je sors de ré­si­dence, je prends un train di­rec­tion Nantes où je vais faire un concert pour une ra­dio ; je re­pars en ré­si­dence à La Ro­chelle, entre­temps je fais une mu­sique de film, et le pre­mier concert c’est mar­di pro­chain […] je ne m’en­nuie pas » ! Voi­là.

■ Quelle se­ra la cou­leur de cette nou­velle tour­née ?

La cou­leur de Tra­fic, mais aus­si de mes al­bums pré­cé­dents. Quelques sur­prises… Quelque chose d’as­sez ryth­mé. À chaque fois que je pars en tour­née j’aime être ac­com­pa­gné, puis j’en ai be­soin car ce que je fais en stu­dio res­semble à ça : des choeurs, des cla­viers, du rythme, etc. Nous se­rons sept sur scène, pour un set as­sez dy­na­mique, le disque l’est j’es­père. Je vais donc vers ça en live.

Sept sur scène ■ Des sur­prises ?

Ce sont des sur­prises (rires)….Des pe­tites choses pour don­ner du re­lief…

■ Tu joues la to­ta­li­té de Tra­fic ?

Nous fe­rons dix titres sur onze. Un seul mor­ceau n’a, en tout cas pour le mo­ment, pas trou­vé sa place.

■ C’est le duo avec Va­nes­sa Pa­ra­dis qui n’a pas trou­vé sa place où est-ce que tu joue­ras ce mor­ceau so­lo ?

Je vais le jouer so­lo. Tu sais, quand ce mor­ceau a été ter­mi­né, j’ai im­mé­dia­te­ment pen­sé à lui pro­po­ser. C’était comme une évi­ dence. Nous nous étions croi­sés sur Il y a ….

■ Il y a presque dix ans.

C’est ça, 2009/2010. Il me sem­blait que si elle ac­cep­tait de chan­ter cette chan­son, alors elle se­rait vrai­ment ter­mi­née. Si Va­nes­sa Pa­ra­dis avait dit non, je l’au­rais chan­tée comme je le fais sur scène, seul mais…

■… Ce que tu fai­sais avec Il ya d’ailleurs.

C’est vrai. Je pense d’ailleurs que je vais la glis­ser… Ah, tu vois, je com­mence à dé­voi­ler des trucs (rires)…. J’aime chan­ter Il y a , c’est un mo­ment sym­pa à par­ta­ger avec le pu­blic.

■ De la même ma­nière que tu aimes tra­vailler avec les femmes.

C’est vrai que j’aime les voix fé­mi­nines. Va­nes­sa Pa­ra­dis, c’est une lu­mière, quand elle com­mence à chan­ter, le mor­ceau prend une autre di­men­sion. J’aime aus­si beau­coup la voix de Oshi (voir le mor­ceau Je vous trouve un charme fou) avec qui j’ai un peu tra­vaillé. J’avais croi­sé Louane, etc. Tra­vailler avec les autres de ma­nière gé­né­rale est quelque chose qui m’in­té­resse.

■ Dans ce Tra­fic, tu abordes des thèmes dif­fé­rents, plus lourds qu’à ton ha­bi­tude.

Plus lourds oui, et un peu plus dé­fi­nis aus­si. Help my­self (sur l’al­bum Gin­ger pa­ru en 2010) c’est pas le thème le plus joyeux de la terre mais il était moins évident, moins li­sible. Mon sou­hait sur Tra­fic c’était ça, abor­der la mé­ moire, l’ou­bli, l’ad­dic­tion, les peurs, la so­li­tude ; et je vou­lais, du coup, pour créer un équi­libre, éclai­rer avec une mu­sique as­sez mé­lo­dique, ryth­mée.

■ A quoi cor­res­pond cette en­vie d’être plus… for­mel ?

On aborde sou­vent les mêmes su­jets. L’idée c’est de faire un peu dif­fé­rent. J’ai écrit un re­cueil de nou­velles il y a un an et de­mi, et des his­toires, dans mes chan­sons pré­cé­dentes, je n’en ra­con­tais pas tant que ça, j’étais plu­tôt sur de l’im­pres­sion, de la sen­sa­tion. Voi­là pour­quoi j’ai eu en­vie de créer des ponts. En­vie d’al­ler ailleurs. Ne pas tour­ner en rond […] L’un des meilleurs moyens de se re­nou­ve­ler est d’al­ler au contact des autres. Être perméable. Lais­ser des gens en­trer dans ta bulle. Je crois aux bonnes ren­contres. ■

PHO­TO DR

NOU­VELLE TOUR­NÉE. Gaë­tan Rous­sel est de re­tour.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.