Les po­li­tiques misent sur le livre

La Montagne (Vichy) - - 7 Jours En Pforlaitniqcu E& E Monde - Tan­guy Ol­li­vier tan­guy.ol­li­vier@cen­tre­france.com

Pour­quoi les po­li­tiques écrivent-ils des livres ? Pour une ques­tion de pres­tige, ré­pond l’édi­to­ria­liste de France In­ter Tho­mas Le­grand. Mais at­ten­tion : un suc­cès en li­brai­rie ne ga­ran­tit pas un raz-de-ma­rée dans les urnes !

Ven­dre­di, 18 h 45, à la Foire du livre de Brive. Des di­zaines de per­sonnes sont mas­sées de­vant le stand de l’édi­teur Stock. Elles sont là pour Fran­çois Hol­lande, re­ve­nu sur ses terres cor­ré­ziennes pour dé­di­ca­cer Les Le­çons du pou­voir ,le livre dans le­quel il re­vi­site son quin­quen­nat. Un best­sel­ler, comme l’ont été avant lui les mé­moires de Va­lé­ry Gis­card d’Es­taing, Jacques Chi­rac ou Ni­co­las Sar­ko­zy.

À Brive, cette an­née, Fran­çois Hol­lande n’est pas le seul po­li­tique au pro­gramme de la Foire du livre. Si le Pre­mier mi­nistre Édouard Phi­lippe a an­nu­lé sa vi­site au der­nier mo­ment ­ tout comme le mi­nistre de la Culture Franck Ries­ter ­ Alain Jup­pé se­ra bien pré­sent au­jourd’hui, ain­si que Jean­Louis De­bré qui est un ha­bi­tué des lieux.

« Po­pu­la­ri­té et file d’at­tente »

« Éco­no­mi­que­ment, les po­li­tiques as­surent à l’édi­teur un livre qui ne coûte pas grand­chose et qui se­ra ache­té, dé­crypte Tho­mas Le­grand, édi­to­ria­liste de France In­ter. Par ailleurs, écrire un livre fait par­tie de la pa­no­plie du po­li­tique, ce­la donne un peu de pres­tige. Beau­coup me­surent aus­si leur po­pu­la­ri­té à la lon­gueur de la file d’at­tente qu’ils sus­citent. C’est une er­reur. Fran­çois Hol­lande pense qu’il est po­pu­laire parce qu’il signe beau­coup de livres. C’est éton­nant car il est d’ha­bi­tude très fort dans l’ana­lyse po­li­tique. Ni­co­las Sar­ko­zy s’était lui aus­si cru très po­pu­laire pour les mêmes rai­sons. On a vu ce que ça a don­né : il a été éli­mi­né à la pri­maire de son propre par­ti. »

Mais la vé­ri­té des autres dé­par­te­ments fran­çais, n’est pas for­cé­ment celle de la Cor­rèze, terre de pré­si­dents. On l’a vu hier, à Brive, où l’en­tre­tien entre Fran­çois Hol­lande et le jour­na­liste du Point Chris­tophe Ono­dit­Biot sur Les Le­çons du pou­voir a at­ti­ré une foule im­pres­sion­nante. « Brive, c’est par­ti­cu­lier », confirme Jean­Louis De­bré. « Ici, les gens viennent me voir pour faire dé­di­ca­cer un livre, mais aus­si et sur­tout pour me de­man­der des nou­velles de Jacques Chi­rac », dont l’an­cien pré­sident du Con­seil consti­tu­tion­nel (20072016) est res­té très proche.

Tho­mas Le­grand, qui signe une His­toire de la Ve Ré­pu­blique en BD (ed. Les Arènes) a pu s’en rendre compte ven­dre­di. « Le des­si­na­teur Fran­çois War­za­la de­mande tou­jours aux lec­teurs qui viennent cher­cher une dédicace de faire une ca­ri­ca­ture du pré­sident de leur choix. Ici, c’est clai­re­ment Chi­rac et Hol­lande ! »

En 2009, les deux hommes s’étaient croi­sés à la Foire du livre. Le stand des édi­tions du Nil avait été pris d’as­saut. Pen­dant près de deux heures, Jacques Chi­rac y avait dé­di­ca­cé le pre­mier tome de ses mé­moires, Chaque pas doit être un but, qui ve­nait de pa­raître. Un des grands sou­ve­nirs de l’évé­ne­ment lit­té­raire cor­ré­zien. ■

Ecrire un livre faite par­tie de la pa­no­plie du po­li­tique.

PHO­TO : STÉ­PHA­NIE PARA

DÉ­DI­CACES. Fran­çois Hol­lande, ven­dre­di, à la Foire du livre de Brive, sur le stand de son édi­teur Stock.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.