« Un triple nau­frage »

La Presse d'Armor - - KÊR PEMPOULL -

Ch­ris­tian Ha­mon, ad­joint, fai­sant al­lu­sion aux in­ci­dents tech­niques qui ont émaillé les es­sais : « C’est un triple nau­frage, ce­lui de l’hy­dro­lienne en rade de Brest, ce­lui du câ­blier en­suite et ce­lui de l’ar­gent pu­blic »

Fan­ny Chap­pé, conseillère ré­gio­nale, conseillère d’op­po­si­tion :

« C’est une très mau­vaise nou­velle, il est lé­gi­time de de­man­der des ex­pli­ca­tions sur ce ra­tage. Les in­dus­triels nous ont dit que ce ter­ri­toire avait un fort po­ten­tiel éner­gé­tique, on peut aus­si de­man­der à l’État de s’en­ga­ger der­rière les in­dus­triels ».

Pierre Mor­van, conseiller d’op­po­si­tion :

« Tout ça pour ça. Ça fait 10 ans qu’on nous fait lan­ter­ner ou ma­ri­ner avec ce pro­jet. On a l’im­pres­sion d’un im­mense gâ­chis d’ar­gent pu­blic. C’est vrai qu’il s’agis­sait d’une phase d’ex­pé­ri­men­ta­tion mais on a l’im­pres­sion de ser­vir de co­baye et on au­rait bien ai­mé ti­rer bé­né­fice de cette ex­pé­ri­men­ta­tion ».

Vincent Le Meaux, pré­sident de Guin­gamp-Paim­pol Ar­mor-Ar­goat Ag­glo­mé­ra­tion :

« Une telle en­tre­prise d’in­té­rêt pu­blic et de di­men­sion in­ter­na­tio­nale, ne peut jus­ti­fier l’aban­don de ce pro­jet par un chan­ge­ment de di­rec­teur ou une cor­ro­sion qui ap­pa­raît uni­que­ment sur le site de Paim­polB­ré­hat. Je res­sens un sen­ti­ment de dé­lais­se­ment, pire, de mé­pris, à l’en­droit de ce sec­teur NordB­re­tagne qui est prêt à s’en­ga­ger dans le dé­ve­lop­pe­ment du­rable d’éner­gies nou­velles et re­nou­ve­lables ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.