Grain d’Pi­rate : cap sur 2018 !

La Presse d'Armor - - KUMUNIEZH KREISTEIZ-GOUELOÙ -

On peut dire que les pi­rates ne manquent pas d’idées ! L’an­née 2018 se­ra celle des « Mythes et Lé­gendes des mers », tout un pro­gramme, mais aus­si beau­coup de tra­vail…

Jo­han Ruel­lan, le pré­sident de Grain d’Pi­rate, ne cache pas sa sa­tis­fac­tion : « L’édi­tion 2017 de notre Fes­ti­val a été spec­ta­cu­laire, et nous avons eu un suc­cès au­quel nous ne nous at­ten­dions pas avec une fré­quen­ta­tion beau­coup plus im­por­tante que les an­nées pas­sées ».

Au-de­là de sa no­to­rié­té gran­dis­sante, il est in­dé­niable que la pro­fes­sion­na­li­sa­tion de l’as­so­cia­tion est un atout ma­jeur. Avec un nombre d’adhé­sions en nette hausse (82 au to­tal), 77 en­tre­prises par­te­naires et les sub­ven­tions des col­lec­ti­vi­tés (même si le conseil ré­gio­nal, la DRAC et Saint-Brieuc Ag­glo­mé­ra­tion n’ont pas sou­hai­té en ac­cor­der), elle s’étoffe d’édi­tion en édi­tion. C’est aus­si et sur­tout grâce aux membres et aux bé­né­voles que la struc­ture fonc­tionne pour le plus grand plai­sir de tous les pu­blics qui ont pu ap­pré­cier au mois d’août la grande qua­li­té des ani­ma­tions pro­po­sées.

« Le fes­ti­val reste gra­tuit, et même si les dé­penses dans le do­maine de la sé­cu­ri­té ont aug­men­té sé­rieu­se­ment, les nom­breuses opé­ra­tions que nous me­nons et les sub­ven­tions nous per­mettent de fonc­tion­ner cor­rec­te­ment. Pour au­tant, il nous faut res­ter pru­dents car le bé­né­fice comp­table ne nous per­met quand même pas d’as­su­rer les im­pré­vus comme du mau­vais temps par exemple » ex­plique Jo­han Ruel­lan.

Vivre des mo­ments ex­cep­tion­nels

« Feel De­fer » ou en­core « Seb la Poudre », des noms qui chantent pour des pi­rates qui viennent de… Bel­gique ! Sé­duits par l’as­so­cia­tion bi­ni­caise et son évè­ne­ment phare, ils n’ont qu’une hâte : re­ve­nir pour le pro­chain fes­ti­val. « Ce que nous vou­lons, c’est ré­flé­chir en­semble dans un échange construc­tif, créer des liens, juste pour le plai­sir d’of­frir du rêve et de la convi­via­li­té » ex­plique jo­li­ment Ka­rine Bra­zi­lier-Rue­lan, co-pré­si­dente de Grain d’Pi­rate, qui ajoute : « Sous ces cos­tumes s’ef­facent les dif­fé­rences, se créent des af­fi­ni­tés, nous per­met­tant de vivre des mo­ments ex­cep­tion­nels ».

Des si­rènes sur la Banche

L’an­née pro­chaine, les pi­rates vont mettre l’ac­cent sur l’in­ter­ac­ti­vi­té avec le pu­blic et des co­mé­diens bé­né­voles fan­tasques, bri­sant la dis­tance et les conve­nances. Le camp de­vrait prendre place à nou­veau sur l’es­pla­nade de la Banche, avec ce thème an­non­cé donc : « Mythes et Lé­gendes des mers ».

On peut donc s’at­tendre à voir dé­bar­quer au mois d’août des si­rènes, des créa­tures des mers… une flot­tille de pe­tits ba­teaux peut-être, par­mi les­quels « La fille du vent », un vieux pe­tit grée­ment que la fa­mille Sa­tin vient de cé­der à l’as­so­cia­tion, et qui est en cours de res­tau­ra­tion.

Contacts et ren­sei­gne­ments : 06 83 14 28 43 graind­pi­rate@gmail.com www.graind­pi­rate.fr - www. fa­ce­book.com/graind­pi­rate

Le ba­teau « Fille du Vent », cé­dé par la fa­mille Sa­tin à l’as­so­cia­tion, a dé­jà été pris en main par Alain Mor­de­let, Nicolas Le Coq et Mat­thieu Saint-Cast qui vont le re­mettre en état.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.