Une cé­ré­mo­nie plus forte que la pluie

La Presse d'Armor - - KUMUNIEZH KREISTEIZ-GOUELOÙ -

Il en fal­lait vi­si­ble­ment plus ce jour-là pour que la cé­ré­mo­nie in­ter­com­mu­nale de l’ar­mis­tice 1918 cette an­née à Lan­tic, soit af­fec­tée. La pluie et le vent froid n’ont pas em­pê­ché ni le bon dé­rou­le­ment de la ma­ni­fes­ta­tion, ni le pu­blic ve­nu nom­breux d’y prendre part.

Les en­fants à l’unis­son

À la lec­ture du mes­sage de Ge­ne­viève Dar­rieus­secq, secrétaire d’État au­près de la ministre des Ar­mées, Ch­ris­tian Le maître, maire de Lan­tic, sou­ligne que la « Grande Guerre » a aus­si gé­né­ré des cen­taines de mil­liers de vic­times in­di­rectes, les or­phe­lins. C’est de­puis cette triste pé­riode qu’ils bé­né­fi­cient du sta­tut de « pu­pille de la Na­tion ». Ce sta­tut est éten­du au­jourd’hui aux or­phe­lins d’un parent tué lors d’un at­ten­tat ter­ro­riste. Ce­la nous rap­pelle que la guerre peut frap­per dé­sor­mais notre pays de ma­nière in­si­dieuse, vi­sant des ci­vils.

Des élus et re­pré­sen­tants d’as­so­cia­tions d’An­ciens Com­bat­tants ont dé­po­sé des gerbes de fleurs après avoir tra­ver­sé la haie for­mée par les 24 por­te­dra­peaux ve­nant des com­munes en­vi­ron­nantes.

Après la son­ne­rie aux morts, jouée par la fan­fare de Plou­rhanLan­tic et la mi­nute de si­lence, les dra­peaux ont été re­le­vés au son de la Mar­seillaise en­ton­née sur un ton juste par les en­fants de l’école de Lan­tic, avant de clore la cé­ré­mo­nie avec la chan­son de Florent Pa­gny « Le Sol­dat ». Eux aus­si, mal­gré le temps maus­sade, ont contri­bué à la réus­site de cette belle cé­ré­mo­nie.

Abri­tés par un bar­num bien à pro­pos, les en­fants de l’école de Lan­tic en­tonnent La Mar­seillaise sui­vie de la chan­son « Le Sol­dat » de Florent Pa­gny.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.