Les « off » bien em­bar­ras­sants de Laurent Wau­quiez, pré­sident de LR

Des pro­pos en­re­gis­trés à son in­su mettent en cause Sar­ko­zy, Ma­cron et Dar­ma­nin ■

La République du Centre (Dimanche) - - LA UNE -

Des pro­pos en­re­gis­trés à son in­su, dans une école de com­merce lyon­naise, mettent en cause Sar­ko­zy, Ma­cron et Dar­ma­nin.

Laurent Wau­quiez a dit tout le bien qu’il pen­sait de Ni­co­las Sar­ko­zy, Em­ma­nuel Ma­cron ou Gé­rald Dar­ma­nin. Des pro­pos en­re­gis­trés à son in­su mais qui ne sont pas pas­sés in­aper­çus.

L aurent Wau­quiez, pré­sident des Ré­pu­bli­cains (LR) de­puis le mois de dé­cembre, doit af­fron­ter sa pre­mière tem­pête avec la dif­fu­sion de pro­pos en­re­gis­trés à son in­su dans les­quels il porte de graves ac­cu­sa­tions contre Ni­co­las Sar­ko­zy, Em­ma­nuel Ma­cron ou Gé­rald Dar­ma­nin.

Dans un texte trans­mis hier ma­tin à l’AFP, le pré­sident de LR dé­nonce des pro­pos « en­re­gis­trés de fa­çon illé­gale, avec des mé­thodes peu dé­on­to­lo­giques qui ouvrent la voie à des suites ju­di­ciaires ».

En cause, des ex­traits so­nores dif­fu­sés ven­dre­di soir par l’émis­sion « Quo­ti­dien », dans les­quels on en­tend no­tam­ment Laurent Wau­quiez af­fir­mer, de­vant les étu­diants d’une école de com­merce lyon­naise, que Ni­co­las Sar­ko­zy « met­tait sur écoutes pour pom­per tous les mails, tous les tex­tos » les por­tables des membres du gou­ver­ne­ment lors des Conseils des mi­nistres.

Le pré­sident d’Au­vergne­Rhône­Alpes se dit éga­le­ment « sûr et cer­tain » qu’Em­ma­nuel Ma­cron et ses équipes « ont lar­ge­ment contri­bué à mettre en pla­ ce la cel­lule de dé­mo­li­tion » contre Fran­çois Fillon.

Quant au mi­nistre Gé­rald Dar­ma­nin, qui était vi­sé par une plainte pour viol clas­sée sans suite, mais qui doit af­fron­ter une deuxième en­quête pour abus de fai­blesse, « il sait ce qu’il a fait » et « il va tom­ber », af­firme Laurent Wau­quiez.

Le pa­tron de LR a évo­qué, hier, des « pro­pos te­nus dans le cadre pri­vé d’un en­sei­gne­ment, au cours d’une dis­cus­sion libre avec des étu­diants, par­fois sur le ton de l’hu­mour. Ce cours ame­nait no­tam­ment les étu­diants à ré­flé­chir sur les ru­meurs et les fan­tasmes qui nour­rissent la vie po­li­tique ».

« Il n’a par exemple ja­mais été ques­tion dans mon es­prit de sou­te­nir qu’on ait fait sur­veiller des membres du gou­ver­ne­ment dans le cadre du Con­seil des mi­nistres », écrit Laurent Wau­quiez.

« Il fait du Trump »

Cet en­re­gis­tre­ment consti­tue un ac­croc dans la pré­si­dence de Laurent Wau­quiez, dont la ligne est contes­tée au sein de la droite. Ces der­niers jours, l’an­cien maire du Puy­en­Ve­lay bé­né­fi­ciait d’une sé­quence plu­tôt fa­vo­rable avec une re­mon­tée no­table dans plu­sieurs son­dages au­près de son propre élec­to­rat, après deux élec­tions lé­gis­la­tives par­tielles rem­por­tées par LR face à des can­di­dats de la ma­jo­ri­té. Pe­tite ombre au ta­bleau : son ap­pel à la dé­mis­sion de Gé­rald Dar­ma­nin, dé­marche dont il ex­plique lui­même dans les ex­traits dif­fu­sés qu’elle l’a « mis en mi­no­ri­té » au sein de LR.

« Cy­nisme », « ou­tre­cui­dance », « théo­rie du com­plot »… a ré­su­mé sur BFM TV Chris­tophe Cas­ta­ner, dé­lé­gué gé­né­ral de LREM, pour qui Laurent Wau­quiez « n’aime per­sonne et donc, flingue à tout va ».

Pour le vice­pré­sident de LR Guillaume Pel­tier, « la mé­thode dis­cré­dite l’en­semble. On peut cou­per, on peut tron­quer… […] C’était un cours de jeu de rôles sur des si­tua­tions ir­réelles, ex­cep­tion­nelles liées aux ru­meurs dans le monde po­li­tique ».

« Il fait du Trump », juge au contraire un autre membre de LR qui fus­tige la « trop grande as­su­rance de soi » et le « mé­pris » de Laurent Wau­quiez, qui « as­sume de n’avoir au­cune convic­tion ».

PHO­TO AFP

AC­CU­SA­TION. Laurent Wau­quiez a no­tam­ment dé­cla­ré que Ni­co­las Sar­ko­zy « met­tait sur écoutes pour pom­per tous les mails, tous les tex­tos » les por­tables des membres du gou­ver­ne­ment lors des Conseils des mi­nistres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.