Le re­nou­veau des scouts dans le Loi­ret

La République du Centre (Dimanche) - - LA UNE - Ca­ro­line Bo­zec ca­ro­line.bo­zec@cen­tre­france.com

TEN­DANCE. Le scou­tisme gagne des adeptes, dans le dé­par­te­ment, de­puis plu­sieurs an­nées. De nou­veaux groupes se forment, sans dis­tinc­tion de re­li­gion ou de mi­lieu so­cial.

SOR­TIE. Em­bar­quez avec des chefs de troupe qui ten­taient, hier, une ex­pé­di­tion sur la Loire… en ra­deau. Na­ture, aven­ture et es­prit d’équipe étaient les maîtres­mots de cette jour­née.

Le scou­tisme a beau avoir plus de 100 ans, il n’a pas per­du son charme aux yeux de la jeu­nesse. Le Loi­ret ac­cueille son lot de scouts, guides, éclai­reurs, en quête de na­ture et d’aven­ture. Comme ces jeunes gens qui ont em­bar­qué sur la Loire, hier ma­tin. A

vec un grand cri, ils poussent l’em­bar­ca­tion à l’eau et se juchent har­di­ment sur les ron­dins. Di­rec­tion : Saint­Be­noît­sur­Loire. Sur les flots gla­cés de ce mois de mars. Des scouts ve­nus de ré­gion pa­ri­sienne ont choi­si la Loire pour ter­rain de jeu, hier.

Ils sont un peu plus vieux que le scout or­di­naire. Pas de quoi s’éton­ner : ce sont des chefs de troupe ou as­sis­tants, ceux qui, d’ha­bi­tude, gardent un oeil sur les en­fants en uni­forme qu’on ren­contre dans les cam­pagnes. 36 jeunes hommes âgés de 20 à 24 ans, bé­ret au front, fou­lard au cou, che­mise de scouts d’Eu­rope sous l’in­dis­pen­sable gi­let de sau­ve­tage. Deux ob­jec­tifs : par­ta­ger un mo­ment fra­ter­nel entre jeunes adultes (jeux, dî­ner, prière…) ; et ac­qué­rir de nou­velles tech­niques et ac­ti­vi­tés (ra­deau, es­cape games) à trans­mettre à leurs pro­té­gés. Pas­ser ses week-ends entre gar­çons

Deux heures avant le dé­part, ils in­ves­tissent la rive, à Ou­zouer­sur­Loire. Ar­més de deux gon­fleurs, An­toine, Au­bin et leur équi­page ont pris un peu d’avance sur les autres ra­deaux, et comptent bien la main­te­nir.

Les em­bar­ca­tions prennent forme. Deux ron­dins de toile de zo­diaque de 9 mil­li­mètres d’épais­seur. Des ba­guettes de bam­bou, plus so­lides, plus lé­gères et plus éco­lo­giques que le bois, les re­lient. Des sacs étanches, de pe­tites pa­gaies sont em­bar­qués.

Flot­te­ra ? Flot­te­ra pas ? « On est hy­per­chauds, pas du tout stres­sés, c’est trop bien comme aven­ture », dé­bite Au­bin à toute al­lure. Qui se­ra le pre­mier, avec An­toine, à tes­ter les eaux.

Il est de­ve­nu scout tout pe­tit : « Mes pa­rents m’y ont ins­crit pour être tran­quilles ! » Avec trois soeurs à la mai­son, il n’a pas re­chi­gné à pas­ser ses wee­kends entre gar­çons. « Le camp de fin d’an­née, avec ses grands jeux et ses veillées, était une ex­pé­rience unique. » As­sez lo­gi­que­ment, pas­sé l’âge d’ap­par­te­nir à la pa­trouille, il s’est trans­for­mé en chef de troupe. « Je veux trans­mettre tout ce que j’ai re­çu pour que les en­fants s’éclatent à leur tour. Quand on or­ga­nise une ani­ma­tion, et qu’on voit leurs yeux briller, c’est gra­ti­fiant. » Les ra­deaux, par exemple, se prê­te­ront aus­si bien aux ex­pé­di­tions qu’à l’abor­dage ou à des joutes ani­mées.

Car le cre­do des scouts, c’est « l’édu­ca­tion des jeunes par les jeunes », qu’il s’agisse d’al­lu­mer un feu, s’orien­ter en fo­rêt, se dé­brouiller si on tombe à l’eau, pré­pa­rer un sac, vivre dans la na­ture... sans ou­blier l’éveil spi­ri­tuel puisque, chez les scouts d’Eu­rope, le ca­tho­li­cisme (et un au­mô­nier) est tou­jours pré­sent. Pas de scou­tisme hors ca­tho­li­cisme ? « Bien sûr que si : il y a des scouts is­raé­lites, pro­tes­tants, mu­sul­mans, et même des scouts laïques pour les athées », rap­pelle Cons­tan­tin Ra­teau.

Voi­là donc les sor­ties na­ture pos­sibles pour tous. L’aven­ture n’at­tend pas !

Al­lu­mer un feu, s’orien­ter en fo­rêt, se dé­brouiller si on tombe à l’eau...

PHO­TO ÉRIC MALOT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.