La vente aux en­chères at­tire les fans de Clo­clo

La République du Centre (Dimanche) - - LA UNE - Alexis Ma­rie alexis.ma­rie@cen­tre­france.com

327 lots. C’est, en chiffres, le fruit de la col­lec­tion d’Alain Rim­bault d’Amil­ly, qui a dé­ci­dé de s’en sé­pa­rer, 40 ans après la mort de Claude Fran­çois. S oixante­dix per­sonnes sont ins­tal­lées dans l’hô­tel des ventes de Me Ba­ron, dans le centre­ville de Mon­tar­gis. Ils sont au­tant à suivre les en­chères via In­ter­net. En ce sa­me­di après­mi­di plu­vieux, à dé­faut d’un lun­di au so­leil, c’est un mo­ment plu­tôt ori­gi­nal qui se dé­roule. En ef­fet, Alain Rim­bault, 64 ans, ori­gi­naire d’Amil­ly, a dé­ci­dé de se sé­pa­ rer de sa col­lec­tion Clo­clo. Des cen­taines d’ob­jets sont concer­nés, 327 lots pour être précis. Il les a ac­quis de­puis la mort de Claude Fran­çois, le 11 mars 1978. 210 eu­ros pour une pho­to dé­di­ca­cée

Le sa­me­di ma­tin, quelques fans sont ve­nus re­pé­rer les ob­jets qui les in­té­ressent. À l’image de Jé­rôme de Li­moges qui a re­pris le flam­beau de­puis que sa ma­man est dé­cé­dée. « Il était ému lors­qu’il a vu les cous­sins Clo­clo. Il m’a mon­tré une pho­to où il était en­fant, avec sa ma­man, as­sis avec un cous­sin ana­logue », dé­crit Alain Rim­bault.

Après quelques sou­cis tech­niques, liés à la vente par In­ter­net, Maître Ba­ron s’éclair­cit la voix. S’il se fé­li­cite de cette vente hors normes, il sait qu’il est par­ti pour un long mo­ment et qu’il va jouer du mar­teau jusque tard dans l’après­mi­di. Il com­mence son ma­ra­thon par des lots de 45 tours. Tous ne trouvent pas pre­neur d’ailleurs.

Vers 16 heures, une pho­to dé­di­ca­cée, pré­sen­tée sous cadre, part à 210 eu­ros. Somme à la­quelle il faut ra­jou­ter une taxe de 22,80 %. L’ache­teuse, qui doit re­prendre un train vers 18 heures, est sou­la­gée. Elle ne re­par­ti­ra pas bre­douille.

Elle en re­met une couche, qua­si­ment dans la fou­lée, en ar­ra­chant une ré­édi­tion du disque d’or Le té­lé­phone pleure, de 1998, ti­ré à mille exem­plaires. Après un échange avec un in­ter­naute, elle em­porte la mise à 360 eu­ros.

IN­TER­NET. De nom­breuses en­chères se font dé­sor­mais via In­ter­net. À condi­tion que le wi­fi ne fasse pas des siennes !

TAC­TIQUE. Les ache­teurs ont ef­fec­tué des re­pé­rages, hier ma­tin.

AUX MA­NETTES. Me Ba­ron a don­né de sa per­sonne pour mo­bi­li­ser les ache­teurs du­rant cette vente ori­gi­nale, au long cours.

PRÉ­CI­SIONS. Alain Rim­bault n’a pas man­qué de sou­li­gner à Me Ba­ron cer­taines ca­rac­té­ris­tiques liées à « ses » ob­jets.

DISQUE D’OR. Cette ré­édi­tion, de ce­lui dé­dié au tube est par­tie à 360 €. Le té­lé­phone pleure,

KITSCH. Comme cette gui­tare.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.