Ces scouts qui ne sont ni vrai­ment riches ni for­cé­ment ca­tho­liques

La République du Centre (Dimanche) - - LE FAIT DU JOUR -

Les scouts. Une image per­sis­tante, celle d’une aris­to­cra­tie fer­mée, ve­nue d’Or­léans, et très ca­tho. « C’était aus­si mon im­pres­sion », ra­conte Da­mien Dar­blay, 41 ans, de Châ­teau­neuf-sur-Loire. Jus­qu’à ce qu’il s’in­té­resse à leur stand, sur un fo­rum des as­so­cia­tions, dans sa com­mune. Une réunion, puis deux… et le voi­là en­rô­lé. Avec son fils Ra­fael, 8 ans.

Comme il le sou­ligne, il ne colle pas au pro­fil cli­ché : « Je suis tech­ni­cien dans le bâ­ti­ment. J’ai une fa­mille clas­sique, nor­male. Et si nous sommes plu­tôt croyants, nous ne sommes pas for­cé­ment très pra­ti­quants. Mes en­fants ne vont pas dans une école ca­tho­lique. Mon fils n’a pas été obli­gé de s’ins­crire au ca­té­chisme et n’est même pas bap­ti­sé. » « Vivre en­semble, pour soi, pour les autres »

Qui plus est, tous deux se sentent en­tou­rés « de per­sonnes “nor­males”, comme nous », s’amuse le père de fa­mille. « Le scou­tisme reste por­té par le ca­tho­li­cisme, mais nous n’avons qu’une seule cé­lé­bra­tion dans l’an­née, la Lu­mière de Beth­léem. Lors des temps spi­ri­tuels, on dis­cute du ma­riage à l’église, du bap­tême… mais sans en­doc­tri­ne­ment. » C’est peut­être le cas ailleurs, « mais pas chez les scouts de France ».

Mais alors le scou­tisme, c’est quoi, pour lui ? « C’est vivre en­semble, pour soi, pour les autres, pour l’en­vi­ron­ne­ment et dans le res­pect de la na­ture. » C’est aus­si l’idée d’ac­ti­vi­tés de plein air, mais sans que son fils ait à re­joindre un club spor­tif, qui les a at­ti­rés.

Da­mien Dar­blay a par­ti­ci­pé à la construc­tion du groupe cas­tel­neu­vien l’an der­nier, puis sui­vi une for­ma­tion : il est dé­sor­mais res­pon­sable des far­fa­dets (6­8 ans). Il or­ga­nise les sor­ties avec les pa­rents ani­ma­teurs, gère les plan­nings et veille aux thèmes de la ronde des far­fa­dets. Ra­fael, de son cô­té, a re­joint les lou­ve­teaux (8­12 ans).

Au pro­gramme : des sor­ties, des ac­ti­vi­tés ma­nuelles, des­sins, chants… Les jeunes scouts s’ini­tient aus­si à la cui­sine, au ra­mas­sage de bois. 70 % de leurs ac­ti­vi­tés se dé­roulent au cours des après­mi­di. Sont or­ga­ni­sées des veillées dans la plus pure tra­di­tion, cha­mal­lows brû­lés au feu à la clef. En­fin, le groupe cas­tel­neu­vien or­ga­nise quelques week­ends de sor­tie et un camp d’été.

« Des mo­ments de vie en équipe, mais sans score ni com­pé­ti­tion. Et l’oc­ca­sion d’ap­prendre en­fin à cons­truire des ca­banes dans les arbres ! »

EN UNI­FORME. Père et fils.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.