Quinze ans après, la ma­gie de Chartres en Lu­mières opère tou­jours au­tant

De­puis 2004, les illu­mi­na­tions de la cé­lèbre ville d’Eure­et­-Loir at­tirent les tou­ristes, don­nant des idées à d’autres mai­ries.

La République du Centre (Dimanche) - - LA UNE - Hé­lène Bon­net he­lene.bon­net@cen­tre­france.com

Il y a près de quinze ans, Chartres a fait le pa­ri d’at­ti­rer les tou­ristes en illu­mi­nant son pa­tri­moine. De­puis, le suc­cès est là. Et d’autres villes com­mencent, à leur tour, à re­vê­tir des ha­bits de lu­mière.

Mon­tage des tours de pro­jec­tion ex­té­rieures, ca­lage des cou­leurs, vé­ri­fi­ca­tion de l’état des lampes, ins­tal­la­tion du nou­veau ma­té­riel : les tech­ni­ciens de la Ville de Chartres (Eure­et­Loir) s’af­fairent, de­puis deux se­maines, pour que la ma­gie fonc­tionne de nou­veau.

De­puis 2004, le dé­but du prin­temps signe le re­tour de Chartres en lu­mières. La 15e édi­tion de cette ma­ni­fes­ta­tion, bien an­crée dans la ca­pi­tale de la Beauce, dé­marre sa­me­di 14 avril et se pro­lon­ge­ra jus­qu’au 13 oc­tobre.

Le concept ? Chaque soir, de la tom­bée de la nuit jus­qu’à 1 heure du ma­tin, le pa­tri­moine s’illu­mine. Et plonge les pro­me­neurs dans un uni­vers plein de cou­leurs. Des scé­no­gra­phies sont pro­je­tées sur vingt­quatre sites à tra­vers la ville, de la ca­thé­drale, ins­crite au pa­tri­moine mon­dial de l’Unes­co, aux bords de l’Eure, en pas­sant par l’église Saint­Pierre ou le mu­sée des Beaux­Arts.

Avec Amiens (Somme) et Lyon (Rhône), Chartres a été l’une des pre­mières villes en France à s’in­té­res­ser à la va­lo­ri­sa­tion du pa­tri­moine par la lu­mière. À l’ori­gine, tout est par­ti d’une vo­lon­té de la nou­velle équipe mu­ni­ci­pale, ar­ri­vée en 2001, et au­jourd’hui tou­jours en place, de ré­veiller la ville que beau­coup qua­li­fient alors de « belle en­dor­mie ».

Laurent Lhuille­ry, conseiller mu­ni­ci­pal dé­lé­gué à la mise en lu­mière du pa­tri­moine, ex­plique : « L’idée de base était de trou­ver une so­lu­tion pour faire res­ter les tou­ristes plus long­temps à Chartres. Avant, les gens ve­naient vi­si­ter la ca­thé­drale, bu­vaient un ca­fé, puis re­par­taient une heure après. Ils ne dé­pen­saient pas grand­chose. On a vou­lu créer un évé­ne­ment qui fasse bou­ger la ville, en uti­li­sant notre très beau pa­tri­moine. »

La pre­mière ex­pé­rience, en 2003, est en­cou­ra­geante. « Nous avons com­men­cé par une Fête de la lu­mière, en illu­mi­nant quelques mo­nu­ments, un soir de sep­tembre, se sou­vient Laurent Lhuille­ry. On a été dé­bor­dé, tel­le­ment il y avait de monde au­tour de la ca­thé­drale ! C’était im­pres­sion­nant. Pour­tant, nous n’étions que quelques­uns à y croire au dé­part. »

L’an­née sui­vante, l’équipe mu­ni­ci­pale dé­cide d’étendre le concept sur la du­rée de la sai­son tou­ris­tique. Voi­là com­ment naît Chartres en lu­mières. La fée­rie opère au­près d’un pu­blic as­sez large, en tou­chant aus­si bien les lo­caux que les tou­ristes fran­çais ou étran­gers de pas­sage.

1 M € in­ves­tis chaque an­née

Pour l’éco­no­mie lo­cale, les re­tom­bées sont in­dé­niables. Ber­trand Jal­le­rat, pro­prié­taire du Grand Mo­narque et du res­tau­rant étoi­lé Le George, et membre du bu­reau de l’Union des mé­tiers de l’in­dus­trie hô­te­lière d’Eure­et­Loir, le re­con­naît : « La lu­mière est une ma­nière for­mi­dable de faire dé­cou­vrir la ville. Ça draine du flux. Pour nous, c’est très po­si­tif et ce se­rait une dé­cep­tion pour les hô­te­liers et les res­tau­ra­teurs, si un tel pro­jet ve­nait à s’ar­rê­ter. »

Mais pour ce chef d’en­tre­prise, il fau­dra conti­nuer à se re­nou­ve­ler pour que la flamme ne s’éteigne pas. Laurent Lhuille­ry en est cons­cient. C’est pour­quoi la Ville in­ves­tit près d’un mil­lion d’eu­ros, chaque an­née, pour conti­nuer à in­no­ver et à sur­prendre. À l’ave­nir, l’in­ter­ac­ti­vi­té se­ra dé­ve­lop­pée pour per­mettre au pu­blic de créer ses propres images éphé­mères.

Cette sai­son, deux nou­velles scé­no­gra­phies, dé­voi­lées en sep­tembre 2017, ani­me­ront les fa­çades du théâtre et de la cha­pelle Sainte­Foy. Le pu­blic dé­cou­vri­ra une nou­velle oeuvre sur le por­tail royal de ca­thé­drale, le 15 sep­tembre, lors de la Fête de la lu­mière. Le show lu­mi­neux, de dix mi­nutes, ra­con­te­ra l’his­toire de la ville, à tra­vers les siècles, de­puis la pé­riode gal­lo­ro­maine. Une autre ma­nière de su­bli­mer le pa­tri­moine.

« Nous n’étions que quelques­uns à y croire au dé­part »

MO­NU­MEN­TAL. Pour cette 15e édi­tion de Chartres en lu­mières, les images se­ront pro­je­tées en ul­tra-haute dé­fi­ni­tion 4k, avec de nou­veaux vi­déo opro­jec­teurs, sur le por­tail royal de la ca­thé­drale de Chartres. PHO­TOS : QUEN­TIN REIX

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.