Suc­cès im­pé­ra­tif pour les joueurs du RC Or­léans au­jourd’hui face à Eper­nay

Pour es­pé­rer al­ler en play­offs de Fédérale 2, le RCO doit s’im­po­ser lors de son der­nier match à do­mi­cile de la sai­son ré­gu­lière.

La République du Centre (Dimanche) - - LA UNE - Al­ban Gour­gousse al­ban.gour­gousse@cen­tre­france.com

Après le faux pas à Meaux le week-end der­nier, Franck Co­hen, l’en­traî­neur du RCO, at­tend de la dé­ter­mi­na­tion de la part de ses troupes. Ce di­manche, la qua­li­fi­ca­tion en play-offs est à ce prix.

Il y a des dé­faites qui font plus mal que d’autres. Le RC Or­léans a chu­té à Meaux, le week­end der­nier. Un faux­pas très mal­ve­nu dans l’op­tique des play­offs, évi­dem­ment. Et les joueurs en sont conscients. Eux qui ont de­man­dé à voir les en­traî­neurs Franck Co­hen et Vincent Ga­chon dès mar­di der­nier pour s’ex­pli­quer : « Ils étaient dé­çus voire hon­teux d’avoir per­du à Meaux. Ils sont pas­sés à cô­té », ex­plique Franck Co­hen, qui va peut­être di­ri­ger son der­nier match aux Mon­tées.

« Les joueurs de la char­nière et les ca­pi­taines nous ont dit qu’ils étaient à fond sur la fin de sai­son. Il y a eu une ré­ac­tion saine de la part des joueurs. » La ren­contre face à Éper­nay est dé­ci­si­ ve pour la qua­li­fi­ca­tion en playoffs : « Les joueurs sont un peu ten­dus mais l’im­por­tant c’est qu’ils mettent toute leur dé­ter­mi­na­tion dans ce match. »

Comment en est­on ar­ri­vé là ? « On a fait trop de matches en de­mi­teinte cette sai­son donc on ar­rive avec le cou­teau sous la gorge. Il faut qu’on mette les in­gré­dients qu’on a su mettre contre les gros de la poule (Nuits­Saint­Georges, Beaune, Or­say, Éper­nay à l’al­ler). On sait faire. »

Ce manque de cons­tance sur la sai­son est for­cé­ment rédhi­bi­toire pour es­pé­rer mieux : « On a fait un bon dé­but de sai­son », coupe Franck Co­hen. « On a eu beau­coup de bles­sés dont beau­ coup de joueurs cadres. On a en­suite en­chaî­né 8 vic­toires. Et der­niè­re­ment, avec un contexte un par­ti­cu­lier au sein du club où tout le monde cher­chait un peu sa place, on a été un peu per­tur­bé (l’en­traî­neur ne se­ra plus sur le banc or­léa­nais la sai­son pro­chaine). J’ai dit aux joueurs que ça n’em­pê­chait pas de jouer au rugby et de s’en­ voyer. Ce n’est pas une ex­cuse. »

« Do­mi­ner le com­bat »

Si Éper­nay perd à Or­léans avec le bo­nus dé­fen­sif et qu’en­suite bat le PUC avec le bo­nus of­fen­sif et que dans le même temps le RCO gagne à Ris­Oran­gis sans le bo­nus… Pas de play­offs pour les Or­léa­nais. Ce se­rait une dé­cep­tion : « For­cé­ment. C’était l’ob­jec­tif. C’est ce que tout le monde vou­lait. Et moi je sou­hai­te­rais fi­nir sur une bonne note. »

Et pour se don­ner une der­nière chance d’ac­cro­cher les playoffs, Or­léans doit donc battre Éper­nay. Comment s’y prendre ? « Il faut sur­tout re­trou­ver la dé­ter­mi­na­tion qu’on n’a pas eue ces der­niers matches », conclut Franck Co­hen. « On est en plein doute par rap­port à notre jeu ou aux der­niers ré­sul­tats. Il faut faire des choses simples et do­mi­ner le com­bat. Do­mi­ner les zones de ruck pour pou­voir mettre notre jeu en place. Il faut ren­trer fort dans ce match et bien dé­fendre. »

PHOTO PAS­CAL PROUST

PER­CÉE. Le ca­pi­taine Jé­rôme Pou­lain et ses troupes doivent battre Éper­nay cet après-mi­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.