Bat­tu par Ivry, Sa­ran proche de la des­cente

Sa­ran Loi­ret Hand­ball ­ US Ivry : 27­29

La République du Centre (Dimanche) - - LA UNE - Laurent Cour­si­mault laurent.cour­si­mault@cen­tre­france.com

Les Sa­ra­nais ont eu dans les mains la balle d’éga­li­sa­tion à 28-28… En­core bat­tus, ils sont aux portes de la re­lé­ga­tion.

La sai­son du Sa­ran HB a peut­être dé­fi­ni­ti­ve­ment bas­cu­lé, hier soir, à la halle du Bois­Jo­ly, quand un pas­sage en force a été lo­gi­que­ment sif­flé contre Yann Ghey­sen, son ca­pi­taine, alors qu’il avait, dans les mains, la balle d’éga­li­sa­tion à 28­28. Nous étions, alors, à la 60e mi­nute de jeu…

L’US Ivry, qui avait pra­ti­que­ment me­né toute la par­tie, pou­vait alors ac­ter dé­fi­ni­ti­ve­ment un suc­cès mé­ri­té, 29­27. Les Sa­ra­nais, eux, sont, ce ma­tin, aux portes de la re­lé­ga­tion, plus proches du stop que du en­core, une nouvelle fois tra­his par leur gar­dien de but ti­tu­laire, Mi­ro­slav Ko­cic (1/14). Une co­pie in­digne de la D1.

Avant ce­la, les Sa­ra­nais étaient en­trés dans la par­tie avec un dis­po­si­tif tac­tique clas­sique, au­tour d’une dé­fense à plat dis­po­sée en 0­6. Avec la paire Diaw ­ Ac­que­villo dans l’axe cen­tral et avec Ro­dri­guez, po­si­tion­né en me­neur de jeu,

Drou­hin sur pe­nal­ty, puis Ac­que­villo pro­pul­sé de sa base ar­rière, les hommes de Fa­bien Cour­tial ne se dé­ro­baient pas sur les pre­miers contacts, comme Cha­pon, dans les cages ad­verses, au­teur, dé­jà, de deux ar­rêts, après 6 mi­nutes de jeu, face à Kol­lé et Ac­que­villo. Mais deux pertes de balle suc­ces­sives, sur at­taques pla­cées, of­fraient à Ivry un pre­mier bal­lon de break, à 3­2 (6e). C’était dé­jà très ten­du. Les vi­si­teurs, en dé­pit d’une pre­mière in­fé­rio­ri­té nu­mé­rique, res­taient au contact, 4­4 (11e). Mieux pour eux, Cha­pon si­gnait son qua­trième ar­rêt de la par­tie alors que Ko­cic, en face, n’avait tou­jours pas ou­vert son comp­teur. La consé­quence était im­mé­diate : 7­4 pour Ivry (14e).

Tau­fond, deuxième me­neur

L’en­trée de Poi­rier dans les buts ne chan­geait pas grand­chose. Mis en échec sur at­taques pla­cées, ra­len­ti dans ses re­la­tions me­nant au pi­vot, le Sa­ ran HB se voyait re­lé­gué à quatre lon­gueurs, 6­10 (17e). Il fal­lait alors trou­ver des so­lu­tions pour sor­tir de la tour­mente. Les en­trées de Muyem­bo Nsoh et de Tau­fond, deuxième me­neur de jeu, suf­fi­saient à stop­per l’hé­mor­ra­gie, 8­12 (23e), mais l’écart au score ne di­mi­nuait pas…

Cô­té Ivry, la base ar­rière avec Ba­di, Hos­ny et Rios ali­men­tait avec jus­tesse les courses in­té­rieures et les es­paces lais­sés libres par les Sa­ra­nais, 11­14 (28e). Des Sa­ra­nais qui, pour n’avoir pas su prendre la me­sure d’une dé­fense ad­verse bien en place, at­tei­gnaient la pause avec un re­tard de trois lon­gueurs, 12­15.

Ra­mond ex­clu pour deux mi­nutes, les Bleus re­pre­naient la par­tie avec l’op­tion de la cage vide. Bor­dier et Ra­mond, sec­teur cen­tral, bien ser­vis par Jal­la­mion et Ro­dri­guez, en­tre­te­naient l’es­poir, 14­17 (34e). Comme Diaw, par­ti en contre, 16­18 (36e). En plein temps fort, Sa­ran, avec Guillaume à l’aile, se pro­cu­rait deux balles de ­2. Ra­tées…

Ac­que­villo trou­vait la trans­ver­sale, Ba­taille fi­lait au but, alors que Ro­dri­guez, pour­tant ex­pé­ri­men­té, était ren­voyé sur son banc pour deux mi­nutes. Ivry avait re­pris ses quatre lon­gueurs d’avance, 17­21 (42e). Sa­ran fai­sait alors ap­pel à son troi­sième me­neur de jeu, Yann Ghey­sen, pour ten­ter de sau­ver les meubles. Et il stag­nait à ­3, 20­23 (48e), à la suite d’une nouvelle pa­rade de Cha­pon de­vant Guillaume. Fa­bien Cour­tial sor­tait l’op­tion à sept en at­taque, avec deux pi­vots sur le ter­rain (Bor­dier et Ra­mond), mais rien n’y fai­sait. Ivry, ve­nu pour cher­cher son main­tien, s’ac­cro­chait à son avance, 23­25 (52e). Une avance qui, dans une halle du Bois­Jo­ly debout, fon­dait comme neige au so­leil, 27­28 (58e). La suite ? Inu­tile de re­muer le cou­teau dans la plaie.

PHO­TO CH­RIS­TELLE GAUJARD

AT­TAQUE. Frus­tré, aga­cé par la tour­nure des évé­ne­ments, Che­ma Ro­dri­guez (le bal­lon à la main) a été ex­clu pour deux mi­nutes à la 40e mi­nute de jeu… Le sym­bole de l’im­puis­sance sa­ra­naise, hier soir.

PHO­TO CH­RIS­TELLE GAUJARD

AR­RIÈRE. Eva­ris Muyem­bo Nsoh, 0/2 hier soir…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.