Omar Fraile gagne, les Fran­çais pié­gés

La mon­tée Laurent Ja­la­bert a mal tour­né, hier, pour les Fran­çais : Ju­lian Ala­phi­lippe a été de­van­cé par l’Es­pa­gnol Omar Fraile pour la vic­toire dans la 14e étape et Ro­main Bar­det a flé­chi.

La République du Centre (Dimanche) - - TOUR DE FRANCE 2018 -

Entre les fa­vo­ris, la ba­taille an­non­cée a été courte mais in­tense. Au pro­fit du Slo­vène Pri­moz Ro­glic, le qua­trième du clas­se­ment, qui a gri­gno­té quelques se­condes sur le trio ma­jeur du Tour, les Bri­tan­niques Ge­raint Tho­mas (maillot jaune) et Ch­ris Froome (vain­queur sor­tant), ain­si que le Néer­lan­dais Tom Du­mou­lin.

Bar­det, à la peine dans le der­nier ki­lo­mètre de la mon­tée, a cé­dé une quin­zaine de se­condes à Ro­glic sur la piste de l’aé­ro­drome où il s’était clas­sé troi­sième dans le Tour 2015.

« Vi­ve­ment les Py­ré­nées ! », a sou­pi­ré le Fran­çais d’un air las mais avec le sou­rire. « C’était en­core bru­tal au­jourd’hui ».

Pour lui, l’étape s’est ter­mi­née comme elle avait com­men­cé : mal. En dé­but de par­cours, il avait été sous pres­sion, dans un deuxième groupe, quand le pe­lo­ton avait écla­té en quatre par­ties sous l’ef­fet du vent de cô­té avant que la Sky coupe son ef­fort.

Sur les pentes très raides, su­pé­rieures à 10 %, Bar­det n’a pu ac­com­pa­gner Tho­mas et Froome qui ont contrô­lé la si­tua­tion. Après le tra­vail du Po­lo­nais Mi­chal Kwiat­kows­ki et du Co­lom­bien Egan Ber­nal, les deux cou­reurs de Sky n’ont gar­dé avec eux que Du­mou­lin.

Le Néer­lan­dais a te­nu le choc sur un ter­rain moins fa­vo­rable pour le cham­pion du monde du contre­la­montre. Sans pour au­tant pa­raître en me­sure de me­na­cer le duo bri­tan­nique qui a ren­con­tré de nou­veau un pu­blic cri­tique dans la mon­tée, plu­sieurs spec­ta­teurs bais­sant le pouce à leur pas­sage.

« On voit que ça peut faire des écarts quand c’est aus­si dur », a com­men­té Froome. « Ge­raint et moi, on est plu­tôt content. Du­mou­lin est la plus grande me­nace. Etre aux deux pre­mières places rend la course très dif­ficle pour nos ad­ver­saires, ils ont deux cou­reurs à sur­veiller. »

Ro­glic, poin­té à 2’38’’ du maillot jane, a fran­chi la ligne... 18 mi­nutes après Fraile, le vain­queur du jour qui débute sur le Tour à l’âge de 28 ans.

Pour le gain de l’étape, l’Es­pa­gnol de l’équipe As­ta­na a de­van­cé de quelques se­condes le Fran­çais Ju­lian Ala­phi­lippe et le Belge Jas­per Stuy­ven.

Dans cette étape de 188 ki­lo­mètres, une échap­pée­fleuve de 32 cou­reurs s’est for­mée dès la pre­mière heure. Le pe­lo­ton a lais­sé faire en­suite un groupe qui com­pre­nait des cou­reurs de 15 équipes dif­fé­rentes (sur 22 pré­sentes dans le Tour).

A l’avant, Stuy­ven a pris ses dis­tances à 35 ki­lo­mètres de l’ar­ri­vée avec ses derniers com­pa­gnons (G. Iza­girre, Slag­ter). Il a abor­dé la der­nière rampe, longue de 3 ki­lo­mètres, avec une avance à peine su­pé­rieure à une mi­nute et de­mie.

Le pun­cheur belge, qui avait dé­jà ra­té le coche à Cher­bourg dans le Tour 2016, a bu­té dans la côte de la Croix­Neuve, le nom of­fi­ciel de la mon­tée Ja­la­bert.

Fraile a at­ta­qué dès le pied et a dé­bor­dé Stuy­ven à 500 mètres du som­met, soit 2.000 mètres de la ligne. Ala­phi­lippe, qui a at­ten­du plus long­temps, est re­ve­nu à son tour sur Stuy­ven, mais trop tar­di­ve­ment pour in­quié­ter Fraile.

Au­jourd’hui, la 15e étape re­lie Millau à Car­cas­sonne sur un par­cours de 181,5 ki­lo­mètres en­core fa­vo­rable aux at­ta­quants, à la veille de la se­conde jour­née de re­pos.

Froome : « Du­mou­lin est la plus grande me­nace »

PHO­TO RI­CHARD BRU­NEL

FI­NISH. Fraile, l’Es­pa­gnol de l’équipe As­ta­na a de­van­cé de quelques se­condes Ju­lian Ala­phi­lippe et le Belge Jas­per Stuy­ven.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.