Une ex­pé­rience de pleine na­ture à deux pas d’Or­léans

La République du Centre (Dimanche) - - La Une - Tho­mas De­rais

Le site des do­lines de Li­mère, à Ar­don, est une in­vi­ta­tion à lire la ri­chesse de la faune et de la flore dans un écrin pré­ser­vé. Un joyau en­vi­ron­ne­men­tal qui ne manque pas de cu­rio­si­tés géo­lo­giques. Ce parc dé­par­te­men­tal de soixante­trois hec­tares pro­pose plu­sieurs cir­cuits de ran­don­née.

Un pe­tit conseil : pré­pa­rez vos bottes ! Car l’hu­mi­di­té du parc des do­lines de Li­mère n’est plus à dé­mon­trer. Un do­maine de 63 hec­tares, com­por­tant quatre boucles de huit ki­lo­mètres au to­tal. Cha­cun de ces quatre cir­cuits se si­tue au­tour de do­lines dif­fé­rentes (voir ci­des­sous), vé­ri­tables cu­rio­si­tés géo­lo­giques fai­sant la par­ti­cu­la­ri­té de ce site na­tu­rel. Une des quatre boucles pro­pose un par­cours en­tiè­re­ment conçu pour les per­sonnes souf­frant de dé­fi­ciences phy­siques, vi­suelles ou men­tales. « Le Dé­par­te­ment est at­ta­ché à l’ou­ver­ture de ces es­paces à ces pu­blics », abonde Ni­co­las Che­va­lier, char­gé de mis­sion en­vi­ron­ne­ment au Dé­par­te­ment. « Le che­min pos­sède une cou­leur blanche per­met­tant de le re­pé­rer plus fa­ci­le­ment. Il est suf­fi­sam­ment sta­bi­li­sé et com­pact pour per­mettre aux fau­teuils rou­lants de s’y aven­tu­rer. » Huit ki­lo­mètres pour les quatre boucles de ce parc

Notre guide nous ac­com­pagne sur six des sept vi­sites des parcs na­tu­rels dé­par­te­men­taux pré­vues pour cette sé­rie d’été. Au fil de ces dif­fé­rents ren­dez­vous, on dis­cute avec l’homme et son par­cours nous in­té­resse. Pro­fon­dé­ment in­ves­ti dans la na­ture, Ni­co­las Che­va­lier est un homme fas­ci­né par « la na­ture or­di­naire », celle qui nous en­toure au quo­ti­dien et sans la­quelle des es­pèces plus rares ne pour­raient se dé­ve­lop­per cor­rec­te­ment.

Des che­vreuils, un cerf…

« On a mis en place des col­le­rettes sur le parc pour pro­té­ger les pins des che­nilles pro­ces­sion­naires », dé­taille­t­il. « Nous avons aus­si ins­tal­lé des ni­choirs à mé­sanges, qui sont des prédateurs na­tu­rels de ces che­nilles. » Con­sé­quence de la pré­ser­va­tion de cette na­ture or­di­naire, 166 es­pèces de fleurs, dont quatre re­mar­quables, ont été ré­per­to­riées dans le parc des Do­lines de Li­mère, si­tué à Ar­don. Pour ce qui est de la faune du site, 150 es­pèces sont comp­ta­bi­li­sées, dont huit oi­seaux à ca­rac­tère pa­tri­mo­nial. On peut y trou­ver quelques mam­mi­fères, tels que des che­vreuils et même un cerf. Mais il faut une bonne dose de chance pour les aper­ce­voir, ce qui n’a, mal­heu­reu­se­ment, pas été notre cas.

La zone pro­pose un en­vi­ron­ne­ment par­ti­cu­liè­re­ment boi­sé. Notre guide in­siste sur les « tra­vaux in­vi­sibles » du Dé­par­te­ment pour sé­cu­ri­ser l’es­pace : « Nous fai­sons en sorte de cou­per les branches au­des­sus des che­mins ba­li­sés. C’est un bud­get im­por­tant de l’entretien du parc, et qui n’est pas for­cé­ment vu par les vi­si­teurs. »

L’homme est un vrai pas­sion­né. « J’ai eu plu­sieurs vies », té­moigne­t­il. « J’ai tra­vaillé pen­dant dix ans dans l’in­for­ma­tique avant de re­ve­nir à des postes en lien avec l’en­vi­ron­ne­ment. » Au­jourd’hui, il semble com­blé par son mé­tier : « Je me plais à être dans la na­ture. Mais ce que j’ap­pré­cie sur­tout, c’est le fait de pré­ser­ver ces lieux na­tu­rels pour que le pu­blic puisse en pro­fi­ter. »

PHO­TOS PAS­CAL PROUST

BOI­SÉ. L’en­vi­ron­ne­ment fo­res­tier consti­tue l’une des thé­ma­tiques prin­ci­pales de ce parc.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.