Des ate­liers dé­cou­verte au parc na­tu­rel de Briare

La République du Centre (Dimanche) - - LA UNE - Tho­mas De­rais

BIO­DI­VER­SI­TÉ. Plantes et ani­maux sont à ob­ser­ver en groupe ou en so­lo.

Trois par­cours : un spor­tif et deux autres de dé­cou­verte

C’est la der­nière étape du long pé­riple des parcs dé­par­te­men­taux. Le site de Trousse­Bois, si­tué à Briare, souffre, comme beau­coup d’autres es­paces na­tu­rels sen­sibles du Loiret, d’un manque de no­to­rié­té. C’est ce que dé­plore Leo­nar­do Marques, le res­pon­sable du lieu.

« Beau­coup de gens de Briare ne connaissent pas le parc », dé­plore­t­il. « C’est vrai­ment dom­mage car il ga­gne­rait à être connu. Par­mi les vi­si­teurs, je vois pas mal de rou­tiers ou d’au­to­mo­bi­listes s’ar­rê­tant sur le par­king et qui dé­couvrent le lieu au mo­ment de leur pause. Ça leur donne une idée de ba­lade ».

L’homme à la cas­quette connaît cet es­pace comme sa poche. Il y tra­vaille de­puis 2004, en plus de ses autres mis­sions au sein de la com­mune. Il exer­çait au­pa­ra­vant le mé­tier de cou­vreur. Mais l’op­por­tu­ni­té de tra­vailler dans les ser­vices mu­ni­ci­paux lui per­met dé­sor­mais de se rap­pro­cher de sa fa­mille.

Notre guide du jour nous em­mène sur les trois cir­cuits pro­po­sés aux vi­si­teurs. Le par­cours spor­tif est ja­lon­né de pan­neaux et d’ins­tal­la­tions per­met­tant de se main­te­nir en forme. Deux autres che­mins pro­posent des am­biances dif­fé­rentes. La bou­ cle de Beau­voir offre un es­pace très boi­sé et fo­res­tier. Un autre sen­tier per­met de lon­ger un grand étang, avec un panorama re­mar­quable, du­rant l’été.

Au cours de la vi­site, nous ren­con­trons des élèves de l’école du centre de Briare, en uni­tés lo­ca­li­sées pour l’in­clu­sion sco­laire (ULIS). Ils par­ti­cipent à une ani­ma­tion gé­rée par le Dé­par­te­ment et or­ga­ni­sée par Ni­co­las Che­va­lier et Ma­ry­line Hu­reau, qui tra­vaillent sur les parcs na­tu­rels du Loiret. Les élèves dé­couvrent le mi­lieu na­tu­rel au tra­vers d’ate­liers les ame­nant à ma­ni­pu­ler ce qui les en­toure. Les jeunes prennent ra­pi­de­ment leurs marques et uti­lisent des bo­caux pour cap­tu­rer et ob­ser­ver les pe­tites cre­vettes et autres moules si­tuées dans la zone hu­mide.

« J’adore ! », s’ex­clame Ni­co­las Che­va­lier, avec un large sou­rire. « C’est car­ré­ment gé­nial d’être avec ces en­fants. On ma­ni­pule l’épui­sette avec eux. Ils sont très in­té­res­sés et posent beau­coup de ques­tions. » Le cadre du parc semble pro­pice à l’ima­gi­na­tion et à la dé­cou­verte. Un par­cours d’orien­ta­tion, à base de ba­lises à poin­çon­ner et d’énigmes à ré­soudre est pro­po­sé aux jeunes dé­tec­tives en herbe.

Ade­line Thier­ry, en­sei­gnante spé­cia­li­sée exer­çant à l’école du centre pour les groupes ULIS, est conquise : « Je connais­sais dé­jà ce parc. Une ani­ma­trice du centre nous a conseillés de faire cette ani­ma­tion. J’ai trou­vé que c’était un su­perbe mo­ment. À titre per­son­nel, j’ai­me­rais y mettre en place un par­cours poé­tique. Je trouve que c’est un lieu qui peut sti­mu­ler la créa­tion ar­tis­tique. » L’idée a de quoi sé­duire.

Pra­tique. L’en­trée du parc est si­tuée sur le par­king de co­voi­tu­rage, près du rond-point du croi­se­ment entre la D952 et la D2107.

PHO­TOS PAS­CAL PROUST ÉTANG. Une des trois boucles du parc s’ar­ti­cule au­tour de ce plan d’eau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.