Les sa­laires vont aug­men­ter en oc­tobre

La République du Centre (Dimanche) - - LA UNE -

Dis­pa­ri­tion des co­ti­sa­tions sa­la­riales pour l’as­su­rance chô­mage, coup de pouce fi­nan­cier pour les fa­milles mo­no­pa­ren­tales, mais aus­si hausse des prix du gaz… Voi­ci quelques chan­ge­ments qui vont in­ter­ve­nir dans la vie des Fran­çais à par­tir de de­main. L’ ob­jec­tif af­fi­ché dans le bud­get 2019 du Gou­ver­ne­ment est de re­dis­tri­buer 6 mil­liards d’eu­ros de pouvoir d’achat aux mé­nages.

En at­ten­dant la sup­pres­sion to­tale de la taxe d’ha­bi­ta­tion, quelques me­sures par­ti­ci­pant à cette am­bi­tion entrent en jeu à par­tir de de­main.

Ain­si les co­ti­sa­tions sa­la­riales pour l’as­su­rance chô­mage, dé­jà pas­sées de 2,4 % à 0,95 % en jan­vier, dis­pa­raissent com­plè­te­ment au 1er oc­tobre. Ce qui va se tra­duire par une hausse du sa­laire net per­çu à la fin du mois.

La baisse de la co­ti­sa­tion as­su­rance chô­mage de jan­vier ain­si que la sup­pres­sion de la co­ti­sa­tion as­su­rance­ma­la­die à cette date avaient été contre­ba­lan­cées par une hausse de 1,7 point de la CSG à l’ensemble des re­ve­nus. L’aug­men­ta­tion du sa­laire ef­fec­ti­ve­ment per­çu par les sa­la­riés se­ra donc plus im­por­tante fin oc­tobre que fin jan­vier.

■ Frais de garde d’en­fant. Le pla­fond du com­plé­ment libre choix du mode de garde (CMG), al­lo­ca­tion ver­sée aux pa­rents qui re­courent à un mode d’ac­cueil in­di­vi­duel pour la garde de leur en­fant de moins de six ans, se­ra re­va­lo­ri­sé de 30 % à par­tir 1er oc­tobre pour les fa­milles mo­ no­pa­ren­tales. Cette me­sure per­met­tra à tous les pa­rents qui élèvent seuls un ou plu­sieurs en­fants en bas âge d’être mieux ai­dés fi­nan­ciè­re­ment lors­qu’ils re­courent à un as­sis­tant ma­ter­nel, une garde à do­mi­cile ou une mi­cro­crèche.

Se­lon les confi­gu­ra­tions fa­mi­liales, le nombre d’heures de garde et le mon­tant des re­ve­nus de la fa­mille, l’aide men­suelle pour­ra aug­men­ter jus­qu’à 250 eu­ros par mois.

Mi­ni­ma so­ciaux. Là, il fau­dra at­tendre le 1er no­vembre pour per­ce­voir une hausse.

L’al­lo­ca­tion aux adultes han­di­ca­pés (AAH), qui bé­né­fi­cie à plus d’1,1 mil­lion de per­sonnes, doit aug­men­ter de 41 eu­ros, pas­sant de 819 à 860 eu­ros par mois le 1er no­vembre. Le gou­ver­ne­ment a an­non­cé qu’elle se­rait por­tée fin 2019 à 900 eu­ros, soit une hausse de 40 eu­ros sup­plé­men­taires.

La prime d’ac­ti­vi­té, aide aux tra­vailleurs mo­destes (jus­qu’à 1.300 eu­ros) per­çue par 2,66 mil­lions de foyers, doit aug­men­ter jus­qu’à 20 eu­ros par mois à comp­ter du 1er no­vembre.

■ Ta­rifs du gaz. Ici, il n’est pas ques­tion de re­don­ner un peu de pouvoir d’achat, mais au contraire d’en pré­le­ver à la veille de l’hi­ver.

Les ta­rifs ré­gle­men­tés du gaz ap­pli­qués par En­gie à 4,5 mil­lions de mé­nages vont en ef­fet aug­men­ter en moyenne de 3,25 % en oc­tobre. L’aug­men­ta­tion se­ra de 1 % pour les uti­li­sa­teurs de gaz pour la cuis­son, de 3,3 % pour ceux ayant re­cours à cette énergie pour se chauf­fer, et de 2 % pour les uti­li­sa­teurs qui en font un double usage cuis­son et chauf­fage. Il s’agit du 6e mois consé­cu­tif de hausse. ■ Mar­chés pu­blics dé­ma­té­ria­li­sés. Cette me­sure­là n’a pas de consé­quence di­recte sur le pouvoir d’achat. Et elle ne s’adresse pas aux mé­nages. La dé­ma­té­ria­li­sa­tion des mar­chés pu­blics de­vient obli­ga­toire à comp­ter du 1er oc­tobre.

Con­crè­te­ment, les en­tre­prises ou as­so­cia­tions qui concourent à l’ob­ten­tion d’un mar­ché pu­blic d’un mon­tant su­pé­rieur à 25.000 eu­ros hors taxes de­vront trans­mettre leur can­di­da­ture, ain­si que leurs de­mandes d’information, par voie élec­tro­nique.

Les cour­riers d’at­tri­bu­tion ou de re­jet se­ront eux aus­si trans­mis de fa­çon dé­ma­té­ria­li­sée par les ache­teurs. Suite à l’at­tri­bu­tion d’un mar­ché, la si­gna­ture élec­tro­nique rem­pla­ce­ra la si­gna­ture ma­nus­crite au bout d’une période de tran­si­tion pour per­mettre aux en­tre­prises de s’équi­per d’un cer­ti­fi­cat de si­gna­ture élec­tro­nique.

AS­SU­RANCE CHÔ­MAGE. Les co­ti­sa­tions sa­la­riales, dé­jà pas­sées de 2,4 % à 0,95 % en jan­vier, dis­pa­raissent com­plè­te­ment des bul­le­tins de paie au 1er oc­tobre. PHI­LIPPE HUGUEN/AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.