« Un mec ef­fé­mi­né risque tou­jours de se faire trai­ter de “pé­dé” »

La République du Centre (Dimanche) - - LEFAIT DU JOUR - Da­vid Creff

La ques­tion est po­sée : un couple gay peut-il, au­jourd’hui, se pro­me­ner tran­quille­ment dans les rues d’Or­léans, par exemple, en af­fi­chant de l’af­fec­tion ?

Ch­ris­tophe ob­serve « que l’on voit peu de mecs se pro­me­ner main dans la main dans la rue, ici. Est­ce parce qu’ils se cen­surent pour évi­ter les pro­blèmes ? » Pas im­pos­sible. Et d’ajou­ter : « Per­son­nel­le­ment, je ne suis pas vic­time d’ho­mo­pho­bie au quo­ti­dien, car je cor­res­ponds au sté­réo­type mas­cu­lin. Mais un mec ef­fé­mi­né dans son ap­pa­rence, dans ses ma­nières, même s’il est hé­té­ro, risque tou­jours de se faire trai­ter de “pé­dé”. » Se­lon l’Or­léa­nais, il en va de même pour les filles. « Une ho­mo fé­mi­nine ne se­ra pas em­bê­tée, mais une ho­mo, ou une hé­té­ro d’ailleurs, fai­sant ca­mion­neuse, en­ten­dra des “gou­dou” dans son dos ». Ils évitent toute marque d’af­fec­tion

On com­prend ain­si der­rière ses mots que l’ho­mo­pho­bie or­di­naire se fixe tout au­tant sur l’orien­ta­tion sexuelle, « sur avec qui on couche », que sur les ap­pa­rences, l’image que l’on ren­voie.

De son cô­té, l’Or­léa­nais Alexis, ju­riste à Pa­ris de 24 ans, ex­pli­ que n’avoir ja­mais eu af­faire au moindre pro­blème di­rect, quand il se pro­mène dans la rue avec son ami Maxime. « Il y a des re­gards de mé­fiance, mais ça ne va ja­mais plus loin ». Alexis convient ce­pen­dant évi­ter toute marque d’af­fec­tion en pu­blic. « Peut­être par pu­deur… Mais peut­être pas, à bien y ré­flé­chir. Il n’est pas im­pos­sible qu’on ait fi­ni par in­té­grer in­cons­ciem­ment qu’il va­lait mieux res­ter dis­crets, au nom de notre tran­quilli­té. » Dans ce cas, « c’est peut­être de la mé­fiance exa­gé­rée de notre part, mais dans le doute… »

PHO­TO D’LLUSTRATION ÉRIC RO­GER

DANS LA RUE. Cer­tains couples gays pré­fèrent évi­ter de se té­moi­gner des marques d’af­fec­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.