BON À SA­VOIR

La République du Centre (Dimanche) - - LEFAIT DU JOUR -

6.000

C’est le nombre d’en­tre­tiens in­di­vi­duels as­su­rés par le GAGL de­puis 2008, et la créa­tion de son lo­cal, « pour plus de confi­den­tia­li­té ». Quelque 570 per­sonnes ont été ac­cueillies, rien qu’en 2017, par la struc­ture comp­tant une cen­taine d’adhé­rents.

Pré­ven­tion

Les membres du GAGL vont ré­gu­liè­re­ment à la ren­contre des jeunes Or­léa­nais des bords de Loire, pour, no­tam­ment, ef­fec­tuer de la pré­ven­tion sur le VIH/Si­da. Ils sont aus­si pré­sents dans les lieux de ren­contres (li­ber­tins…) se trou­vant dans la fo­rêt de Chan­teau ou en­core au ni­veau de la plage de San­dillon. Et ce, afin de rap­pe­ler l’im­pé­rieuse né­ces­si­té de tou­jours avoir des re­la­tions pro­té­gées.

Sco­laires

Le GAGL 45 in­ter­vient aus­si en éta­blis­se­ments sco­laires (col­lèges, ly­cées) sur les ques­tions d’orien­ta­tion sexuelle, d’ho­mo­pho­bie, de vio­lence ou en­core de har­cè­le­ment…

Fier­té

Le GAGL 45 (que sou­tiennent fi­nan­ciè­re­ment la mai­rie d’Or­léans, l’Agence ré­gio­nale de san­té, etc.) as­sure avoir consi­dé­ra­ble­ment ga­gné en vi­si­bi­li­té, « de­puis qu’on a été vi­si­tés, en 2016, par une se­cré­taire d’État, et re­çus à l’Ély­sée l’an­née d’après. Une vraie re­con­nais­sance de nos ac­tions ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.