ÉLEC­TIONS Constant Por­cher, deux fois pré­sident

La République du Centre (Loiret) - - Vie Des Entreprises -

Outre ses man­dats pa­tro­naux, le tren­te­naire, pom­pier vo­lon­taire et pas­sion­né par le bâ­ti­ment, vient d’ou­vrir une qua­trième agence SIM, à Mon­tar­gis.

Constant Por­cher, 37 ans, a pris, en dé­cembre, la suc­ces­sion de Gé­rard Gau­tier à la tête de la Con­fé­dé­ra­tion des pe­tites et moyennes en­tre­prises du Loi­ret (CPME 45).

Il vient aus­si de prendre le poste de pré­sident dé­par­te­men­tal de l’Urs­saf (Union de re­cou­vre­ment des co­ti­sa­tions de sé­cu­ri­té so­ciale et d’al­lo­ca­tions fa­mi­liales).

Ce gé­rant de quatre agences d’em­ploi tem­po­raire SIM va ain­si pou­voir dé­fendre plei­ne­ment les in­té­rêts des di­ri­geants ac­tion­naires de leur en­tre­prise.

Il a dé­jà oeu­vré au sein de la CPME 45 en tant que pré­sident dé­lé­gué, du­rant la der­nière an­née de Gé­rard Gau­tier. Ce­lui­ci, élu pré­sident de la chambre de mé­tiers et de l’artisanat du Loi­ret, au­rait vou­lu pas­ser la main plus tôt à son dau­phin. « Mais il fal­lait que je struc­ture mon en­tre­prise pour me dé­ga­ger du temps », ex­plique le jeune homme.

Le sen­ti­ment d’ap­par­te­nance

S’il compte oeu­vrer dans la conti­nui­té de Gé­rard Gau­tier, il ap­por­te­ra aus­si sa patte. Constant Por­cher en di­ra plus lors de sa pre­mière as­sem­blée gé­né­rale, le 29 mars. Il veut faire gros­sir le con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion. Et sur­tout mettre les ad­mi­nis­tra­teurs au tra­vail : il a dé­jà créé un groupe de pro­mo­tion de l’ap­pren­tis­sage. Autre en­jeu : la di­gi­ta­li­sa­tion.

L’ob­jec­tif est aus­si d’aug­men­ter le nombre d’adhé­rents (280 au­jourd’hui). La CPME, dans le même temps, s’est pro­fes­sion­na­li­sée : Quit­te­rie Bau­rès, se­cré­taire gé­né­rale, est en­tou­rée de deux temps plein.

Le nou­veau pré­sident est en­tré à la CPME voi­là six ans, au mo­ment de la taxa­tion des di­vi­dendes. « J’avais en­vie de dé­fendre les pa­trons de PME, qui n’ont pas la même prise de risque que les ma­na­gers sa­la­riés de grands groupes. Gé­rard Gau­tier cher­chait des per­sonnes pour re­cons­truire la CPME. J’ai dit oui im­mé­dia­te­ment. J’ai été ra­pi­de­ment nom­mé vice­pré­sident pour les ser­vices. Et j’ai re­cru­té près d’une cen­taine de di­ri­geants, en or­ga­ni­sant des évé­ne­ments. Dé­ve­lop­per le sen­ti­ment d’ap­par­te­nance à la CPME, ce se­ra d’ailleurs le leit­mo­tiv de mon man­dat!»

Le plus jeune pré­sident de CPME de France compte bien, éga­le­ment, être plus présent dans les com­mis­sions pa­ri­siennes et aux co­mi­tés di­rec­teurs na­tio­naux. « Nous avons beau­coup de me­sures à dé­battre : la ques­tion de l’ap­pren­tis­sage, de la re­traite, l’as­su­rance­chô­mage, le pré­lè­ve­ment de l’im­pôt à la source… »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.