Vers la fin du « bou­chon d’Or­léans »

Le chan­tier d’aménagement de l’au­to­route a été of­fi­ciel­le­ment lan­cé, hier, par Vin­ci au­to­routes

La République du Centre (Loiret) - - Loiret Actualités - Phi­lippe Abline phi­lippe.abline@cen­tre­france.com

Sept ans de construc­tion se­ront né­ces­saires pour élar­gir l’au­to­route A 10 et amé­na­ger une qua­trième voie de cir­cu­la­tion là où, sou­vent, ça coince.

Le chan­tier s’ins­crit dans le plan de re­lance au­to­rou­tier si­gné en 2015. Un pro­gramme d’in­ves­tis­se­ments d’un mon­tant de 2 mil­liards d’eu­ros pour Vin­ci au­to­routes, a rap­pe­lé, hier, Marc Bou­ron, di­rec­teur gé­né­ral ad­joint du groupe. Sur cette somme 222 mil­lions se­ront consa­crés aux amé­na­ge­ments réa­li­sés sur l’au­to­route A 10 dans les sept ans qui viennent.

Un chan­tier d’une am­pleur peu com­mune

Sept ans de construc­tion pour pas­ser de trois à quatre voies de cir­cu­la­tion dans les deux sens entre les em­bran­che­ments de l’A 19 et de l’A 71, un tron­çon de 16 km po­sant très ré­gu­liè­re­ment des pro­blèmes de flui­di­té. « Nous n’en­ten­drons plus par­ler des fa­meux bou­chons d’Or­léans du di­manche soir », es­père Marc Bou­ron.

Le chan­tier est d’une am­pleur peu com­mune, d’au­tant qu’il fau­dra faire en sorte de ne pas – trop – per­tur­ber le flux de cir­cu­la­tion (64.000 vé­hi­cules par jour, dont 16 % de ca­mions) qui em­pruntent cet iti­né­raire. Il fau­dra trou­ver des so­lu­tions, par exemple, pour conser­ver trois voies de cir­cu­la­tion dans les deux sens lors des pics de tra­fic.

Le point le plus com­plexe se si­tue au ni­veau de l’em­bran­che­ment de l’A 71, à hau­teur de la sor­tie Or­léans centre.

Un nou­vel ou­vrage d’art per­met­tra de ne plus être obli­gé de tra­ver­ser deux voies et d’em­prun­ter celle qui est la plus à gauche pour se di­ri­ger vers Tours. Un pro­grès im­por­tant en ma­tière de sé­cu­ri­té, mais d’une com­plexi­té tech­nique consi­dé­rable. En plus du flux rou­tier, il fau­dra faire en sorte de ne pas per­tur­ber le tra­fic fer­ro­viaire qui passe au­des­sus de l’au­to­route. Ce se­ra à cet en­droit que le chan­tier d’aménagement de l’A 10 dé­bu­te­ra en dé­but d’an­née pro­chaine.

PRÉ­SEN­TA­TION. Une ani­ma­tion a permis aux cent trente per­sonnes in­vi­tées à l’inau­gu­ra­tion du chan­tier de dé­cou­vrir les dif­fé­rentes phases de tra­vaux. PHO­TO PH. A.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.