La Foi­rex­po doit se re­nou­ve­ler pour re­con­qué­rir le pu­blic

■ Les or­ga­ni­sa­teurs, conscients des mau­vais chiffres, cherchent à se re­nou­ve­ler pour at­ti­rer plus 53.000 en­trées. Le nombre de vi­si­teurs est en baisse. Ce bi­lan pousse à s’in­ter­ro­ger sur les rai­sons de cet échec et à en­vi­sa­ger des so­lu­tions pour l’ave­nir.

La République du Centre (Orleans) - - La Une - Ma­rie Gui­bal ma­rie.gui­bal@cen­tre­france.com

Tous les vi­si­teurs l’au­ront no­té, ils n’ont pas eu à jouer des coudes dans les al­lées de la Foi­rex­po, cette an­née. La foule n’était pas au ren­dez­vous, y com­pris le wee­kend et en noc­turne. Le constat fait l’una­ni­mi­té chez les ex­po­sants aus­si : la fré­quen­ta­tion est en baisse par rap­port à l’an pas­sé. Même si cer­tains ne sou­haitent pas que ce­la res­sorte, ques­tion d’image et de « mau­vaise pub »…

Les chiffres le confirment puisque 53.000 en­trées ont été comp­ta­bi­li­sées, soit une lé­gère baisse par rap­port aux 57.000 vi­si­teurs de l’an pas­sé. « On a dé­mar­ré dou­ce­ment le pre­mier week­end et on n’a ja­mais rat­tra­pé… », dé­plore Oli­vier Rouet, di­rec­teur gé­né­ral d’Or­léans ­ Val­de­Loire Évé­ne­ments, or­ga­ni­sa­teur de la foire.

« Modes de consom­ma­tion dif­fé­rents »

D’après lui, il est un peu tôt pour ana­ly­ser les rai­sons de cette désaf­fec­tion du pu­blic. La mé­téo, plu­tôt agréable le wee­kend de l’ou­ver­ture, a pu jouer même si « ce n’est pas le seul fac­teur. Il y avait aus­si d’autres évé­ne­ments au même mo­ment ».

Tous s’ac­cordent sur le fait que le contexte gé­né­ral est le même dans toutes les foires de France. « L’en­vi­ron­ne­ment éco­no­mique a chan­gé et l’évé­ne­ment en pâ­tit. Le com­merce est rude, avec In­ter­net, des pro­mo­tions toute l’an­née… Les modes de consom­ma­tion sont dif­fé­rents et le re­nou­vel­le­ment de clien­tèle ne se fait pas », ex­plique Oli­vier Rouet.

« L’ef­fet Foi­rex­po » ne joue plus comme avant, ren­ché­rissent plu­sieurs ex­po­sants. Ce n’est plus un ren­dez­vous at­ten­du. Xa­vier Jos­quin fa­brique des meubles sur me­sure, à Clé­ry. Il tient un stand de­puis 32 ans à la Foi­rex­po et il l’a vue évo­luer. « Au­tre­fois, les gens fai­saient des af­faires. Il y a 10 ans, ça m’ap­por­tait 6 mois de tra­vail. Là, c’est plus dif­fi­cile à maî­tri­ser. On peut avoir des re­tom­bées un an après. On conti­nue à ve­nir pour prendre contact, faire de la pu­bli­ci­té. »

Le pou­voir d’achat est évo­qué par cer­tains mais tous ne sont pas una­nimes. Une cer­ti­tude : la clien­tèle est plu­tôt âgée. « C’est une foire de se­niors », ré­sument les ex­po­sants, qui vou­draient un pu­blic plus fa­mi­lial, ra­jeu­ni.

Pour­tant, ce­la fait des an­nées que les or­ga­ni­sa­teurs se re­mettent en ques­tion et tentent de se re­nou­ve­ler (lire par ailleurs). De 2013 à 2015, « on a at­teint des seuils cri­ti­que­ment bas », ad­met le di­rec­teur gé­né­ral.

Ils at­tendent Co’MET pour se « ré­in­ven­ter » D’où, no­tam­ment, l’idée de pas­ser à la gra­tui­té en 2016. « C’était une stra­té­gie de rup­ture qui n’est au­jourd’hui pas re­mise en cause. Il fau­dra mieux le faire sa­voir l’an pro­chain car cer­tains vi­si­teurs l’ignorent en­

core », conti­nue­t­il.

Si la qua­li­té des ex­po­si­tions (cette an­née, La Nou­velle­Or­léans était à l’hon­neur) n’est gé­né­ra­le­ment pas cri­ti­quée, des ef­forts restent à faire sur l’ani­ma­tion et la di­men­sion fes­tive de la Foi­rex­po pour faire « rê­ver les gens » et ra­jeu­nir la cible. « À nous de re­trou­ver conquête et dé­ve­lop­pe­ment ! »

Les équipes planchent non seule­ment dé­jà sur l’édi­tion 2019 mais an­ti­cipent aus­si celle de 2020. Qui ne se tien­dra sû­re­ment pas dans le nou­veau parc ex­po au sein de Co’MET. « Ici, on est contraint par les murs, la confi­gu­ra­tion qui em­pêchent cer­taines scé­no­gra­phies. » Cet « ou­til de tra­vail », ils l’at­tendent donc avec grande im­pa­tience pour pou­voir se « ré­in­ven­ter ». ■

CH. GAUJARD

BI­LAN. Les 400 ex­po­sants, l’ex­po sur La Nou­velle-Or­léans et la gra­tui­té n’ont pas suf­fi à at­ti­rer les foules.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.