Une qua­rante-sixième men­tion au ca­sier

■ Un Or­léa­nais de 46 ans ju­gé, hier, pour un vol dans un ma­ga­sin

La République du Centre (Orleans) - - Loiret Justice - Actualités - Ph. R.

Sur les 45 men­tions qui noir­cissent son ca­sier ju­di­ciaire, 44 ont trait à des vols. Yvan avait 19 ans lors­qu’il a mis les pieds, pour la pre­mière fois, dans un pré­toire.

Cet Or­léa­nais en a au­jourd’hui 46 et il ré­pond, une fois de plus, ce lun­di, d’un vol com­mis au ma­ga­sin Au­chan d’Oli­vet.

Le 27 mars der­nier, il s’est em­pa­ré de deux té­lé­phones por­tables. Il comp­tait en gar­der un pour lui et vendre l’autre. C’était sans comp­ter sur la vi­gi­lance des agents de sé­cu­ri­té qui l’ont ap­pré­hen­dé aux caisses.

En garde à vue, Yvan a in­di­qué qu’il était l’ob­jet de pul­sions. À l’au­dience, il re­con­naît n’avoir pas eu spé­cia­le­ment be­soin d’un té­lé­phone.

« J’avais pris trop de mé­di­ca­ments. Je suis hy­per­ac­tif et un peu an­xieux. Quand je les prends nor­ma­le­ment, ça va. C’est quand j’en abuse », ex­plique le pré­ve­nu.

« Qu’on me tende une perche »

« Vous avez fait de la pri­son, vous avez été condam­né à des sur­sis avec mise à l’épreuve et à des amendes. Qu’est­ce que la jus­tice peut faire ? », in­ter­roge la pré­si­dente, que tra­verse un sen­ti­ment d’im­puis­sance face à cet homme au par­cours ju­di­ciaire dé­con­cer­tant. « Ce qu’il fau­drait, c’est qu’on me tende une perche », ré­pond­il. « J’ai l’im­pres­sion qu’en 45 condam­na­tions, des perches, on vous en a ten­dues un cer­tain nombre », lui ré­torque la ma­gis­trate.

Le tri­bu­nal fait siennes les ré­qui­si­tions du mi­nis­tère pu­blic. Une fois de plus, Yvan part en dé­ten­tion. Pour quatre mois. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.