Les dés­équi­libres ré­gio­naux

La République du Centre (Orleans) - - Projet Régional De Santé -

DÉ­MO­GRA­PHIE MÉ­DI­CALE ■ Le rap­port de l’Agence ré­gio­nale de san­té (ARS) re­lève une dé­té­rio­ra­tion de la dé­mo­gra­phie mé­di­cale dans le Centre­Val de Loire, de­puis le pre­mier Pro­jet ré­gio­nal de san­té (PRS 1) : le nombre de mé­de­cins gé­né­ra­listes est ain­si pas­sé de 91 pour 100.000 ha­bi­tants en 2012 à 85 en 2016, dont 56 % ont au­jourd’hui plus de 55 ans. On ob­serve le même type de chute concer­nant les spé­cia­listes. Sur les près de 6.900 mé­de­cins de la ré­gion, entre 300 et 340 partent à la re­traite chaque an­née. Pa­ral­lè­le­ment, on en forme que 255 par an à la fa­cul­té de mé­de­cine de Tours (notre pho­to). Et tous ne vont pas res­ter dans la ré­gion, bien en­ten­du, puis­qu’un concours na­tio­nal en sixième an­née les ré­par­tit dans toute la France. Ils se­ront en­core moins à ve­nir dans le Loiret, prouvent les chiffres. Sur 214 mé­de­cins ve­nus s’ins­tal­ler dans le Cen­treVal de Loire en 2016, 106 fi­laient (ou res­taient) en Indre­et­Loire, 33 dans le Loiret et 18 dans le Cher. Des chiffres tra­dui­sant un vrai dés­équi­libre : plus on s’éloigne de la fa­cul­té de mé­de­cine de Tours (Indre­et­Loire), moins il y a d’ins­tal­la­tions. Et c’est plus que fla­grant…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.