EBO­LA UN VAC­CIN TRÈS EF­FI­CACE

La Recherche - - Actualités -

L’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la san­té a an­non­cé le suc­cès in­con­tes­table d’un es­sai vac­ci­nal de grande am­pleur contre le vi­rus Ebo­la qui s’est dé­rou­lé en Gui­née en 2015 : sur plus de 5 000 per­sonnes vac­ci­nées ayant été en contact avec des ma­lades, au­cun cas d’Ebo­la ne s’est dé­cla­ré. Mis au point par l’Agence de la san­té pu­blique du Ca­na­da, le vac­cin rVSV-Ze­bov consiste à rem­pla­cer un gène d’un vi­rus bé­nin – la sto­ma­tite – par un gène co­dant une pro­téine de sur­face d’Ebo­la. L’es­sai a été fait se­lon une mé­thode dite « en cercle » : à chaque nou­veau cas d’Ebo­la diag­nos­ti­qué, on vac­ci­nait après ré­par­ti­tion aléa­toire une par­tie des per­sonnes de plus de 18 ans ayant été en contact avec le ma­lade. Après pu­bli­ca­tion de ré­sul­tats pro­vi­soires pro­met­teurs, en août 2016, toutes les per­sonnes en contact ont été vac­ci­nés et l’es­sai a été éten­du aux en­fants de plus de 6 ans. Main­te­nant que son ef­fi­ca­ci­té est dé­mon­trée, il reste à ob­te­nir les au­to­ri­sa­tions d’uti­li­sa­tion, ce qui peut prendre des an­nées. Mais même si une flam­bée épi­dé­mique sur­vient avant, le vac­cin de­vrait être ren­du ac­ces­sible par une pro­cé­dure d’ur­gence bap­ti­sée « usage com­pas­sion­nel ». La der­nière épi­dé­mie d’Ebo­la a tué 11 300 per­sonnes en Afrique de l’Ouest, entre 2013 et 2016. A. M. He­nao-Res­tre­po et al., The Lan­cet, doi: 10.1016/S0140-6736(16)32621-6, 2016. Des es­sais de vac­cin contre Ebo­la ont été me­nés en 2015 en Afrique de l’Ouest.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.