NAIS­SANCE D’UNE DIS­CI­PLINE

La Recherche - - Courrier -

L’ar­ticle sur la spec­tro­sco­pie ap­pli­quée aux étoiles rap­pelle que l’astrophysique est née en Al­le­magne au tra­vers des tra­vaux de Kir­ch­hoff et Bun­sen ( La Re­cherche n° 525526, p. 56). Le terme a été for­gé en Al­le­magne, mais le pre­mier as­tro­phy­si­cien est sans conteste Fran­çois Ara­go qui, au dé­but du XIXe siècle, s’est li­vré à des ex­pé­riences de po­la­ri­mé­trie lui per­met­tant de dé­mon­trer, entre autres, que le So­leil était un gaz. Après Ara­go, l’as­tro­no­mie est re­ve­nue sur le de­vant de la scène, éloi­gnant les

as­tro­nomes fran­çais pen­dant long­temps de l’astrophysique.

Laurent Pa­ga­ni, as­tro­phy­si­cien Ré­ponse de Ma­rie-Chris­tine de La Sou­chère, agré­gée de phy­sique On peut ef­fec­ti­ve­ment consi­dé­rer les ex­pé­riences de po­la­ri­mé­trie d’Ara­go comme re­le­vant de l’astrophysique. Mais celles-ci sont d’abord res­tées confi­den­tielles, contrai­re­ment aux tra­vaux de Kir­ch­hoff et Bun­sen, qui ont im­mé­dia­te­ment fait école à vaste échelle. C’est pour­quoi une ma­jo­ri­té d’his­to­riens si­tuent les dé­buts of­fi­ciels de l’astrophysique au mi­lieu du XIXe siècle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.