UNE SOURCE DE PRO­TÉINES AN­TI­GEL ET DE NOU­VEAUX AN­TI­BIO­TIQUES

La Recherche - - Fondamentaux -

Que sa­vons-nous de la com­po­si­tion gé­né­tique to­tale des com­mu­nau­tés de cryo­co­nite ? Pour le mo­ment, seules des études ponc­tuelles ont été me­nées mais, dans un fu­tur proche, les connais­sances dans ce do­maine vien­dront des études de gé­no­mique en­vi­ron­ne­men­tale. De quoi faire de ces mi­crobes si­tués à la sur­face de la glace de bonnes cibles pour la bio­pros­pec­tion. En ef­fet, on sait que ces der­niers sont ca­pables de pros­pé­rer à basse tem­pé­ra­ture, avec une lu­mière im­por­tante et peu de nu­tri­ments. Nous pou­vons ex­ploi­ter ces stra­té­gies de sur­vie : en ex­tra­yant de nou­veaux gènes et bio­mo­lé­cules, ou en ob­ser­vant et ac­qué­rant de nou­velles connais­sances éco­lo­giques. On pense ain­si que les cryo­co­nites sont une source po­ten­tielle de pro­téines an­ti­gel, de nou­veaux an­ti­bio­tiques et d’en­zymes actives à froid. La forme, les condi­tions d’éclai­re­ment et l’éva­cua­tion par l’eau fon­due font éga­le­ment des trous cryo­co­nites des ana­logues na­tu­rels aux bio­réac­teurs in­dus­triels, gé­né­ra­le­ment uti­li­sés pour syn­thé­ti­ser des bio­mo­lé­cules va­lables.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.