Stéphane Malot

Pré­sident di­rec­teur gé­né­ral de Fo­re­co

La Revue des Collectivités Locales - - Dossier -

zaine d’an­nées au maxi­mum. Par ailleurs, il est im­pé­ra­tif que les équi­pe­ments soient pen­sés pour ré­sis­ter aux in­tem­pé­ries. À titre d’exemple, pour un agrès ré­sis­tant, il faut comp­ter 1 500 eu­ros et non 600 eu­ros.

Quels bé­né­fices pour une mu­ni­ci­pa­li­té qui choi­sit de réa­li­ser une nou­velle aire de jeux ?

Concrè­te­ment, l’ins­tal­la­tion d’une aire de jeux dans une com­mune est bien moins oné­reuse que la ré­fec­tion d’une voi­rie et a

Ce qui fait plai­sir aux élus n’est pas tou­jours le plus ju­di­cieux !

un im­pact plus fort en termes de vi­si­bi­li­té im­mé­diate au sein des ad­mi­nis­trés. Aus­si, nous consta­tons sou­vent une pro­gres­sion des com­mandes au cours des deux an­nées qui pré­cèdent les élec­tions mu­ni­ci­pales. At­ten­tion, néan­moins, ce qui fait plai­sir aux élus n’est pas tou­jours le plus ju­di­cieux ! Il est es­sen­tiel que l’ins­tal­la­tion soit di­men­sion­née en fonc­tion du pu­blic ac­cueilli. Nous souf­frons lorsque l’élu choi­sit ses ins­tal­la­tions sur ca­ta­logue, sur des cri­tères pu­re­ment es­thé­tiques ou vi­suels. Il y a un vrai tra­vail à réa­li­ser en amont au­tour du choix des équi­pe­ments. Dans nos contrats de main­te­nance, nous consta­tons que cer­taines ins­tal­la­tions souffrent de sous fré­quen­ta­tion. Par­mi les in­di­ca­teurs qui ne trompent pas : l’état de la pou­belle après un long week-end ou en­core le trou for­mé en bas du to­bog­gan ! D’où l’im­por­tance de ré­flé­chir en amont afin d’adap­ter l’ins­tal­la­tion au site, à son en­vi­ron­ne­ment, avec le sou­ci constant de ré­pondre aux at­tentes des ri­ve­rains.

Quelles nou­velles vez-vous ?

ten­dances

ob­ser-

L’offre à des­ti­na­tion des se­niors se di­ver­si­fie. Ain­si, la mode des par­cours spor­tifs qui était la norme il y a main­te­nant vingt ans est en passe de re­ve­nir, avec des ins­tal­la­tions spé­ci­fiques à des­ti­na­tion des se­niors. Ce sont des pe­tits par­cours de mo­tri­ci­té. Ces pro­duits sont ho­mo­lo­gués et pen­sés par des spé­cia­listes du corps mé­di­cal. Cer­taines mu­ni­ci­pa­li­tés font même le choix de se faire ac­com­pa­gner par un ki­né­si­thé­ra­peute lors de l’inau­gu­ra­tion. Le pro­fes­sion­nel va ain­si pou­voir mon­trer aux ha­bi­tants comment uti­li­ser les ins­tal­la­tions. •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.