Por­trait

Ma­rie-Hé­lène Tho­ra­val,

La Revue des Collectivités Locales - - Sommaire -

maire de Ro­mans-sur-Isère

Ma­rie-Hé­lène Tho­ra­val est maire de Ro­mans-sur-Isère ain­si que conseillère ré­gio­nale d’Au­vergne-Rhône-Alpes. Alors qu’elle se ré­vèle si­gni­fi­ca­ti­ve­ment en po­li­tique à par­tir de 2007, d’au­cuns n’au­raient pa­rié sur ce par­cours pu­blic et mul­tiple qu’elle mène de­puis, pas à pas, dans une lo­gique im­pla­cable de dé­voue­ment à ses conci­toyens.

Ma­rie-Hé­lène Tho­ra­val a le goût de la fran­chise, en com­men­çant en­vers elle-même. En­trer en po­li­tique n’était pas une vo­ca­tion. Née dans la Manche en 1966, ma­riée et mère de deux filles, fille d’agri­cul­teurs, elle s’oriente fi­na­le­ment, après un cur­sus uni­ver­si­taire en com­merce in­ter­na­tio­nal, vers le sec­teur agroa­li­men­taire, re­joint la Da­tar (Dé­lé­ga­tion in­ter­mi­nis­té­rielle à l’amé­na­ge­ment du ter­ri­toire et à l’at­trac­ti­vi­té ré­gio­nale), puis crée son en­tre­prise en pa­ral­lèle de son ins­tal­la­tion per­son­nelle dans la Drôme cou­rant 1997.

En 2002, sa ren­contre avec Ga­briel Bian­che­ri (dé­pu­té de la 4e cir­cons­crip­tion de la Drôme) va ve­nir ta­qui­ner son goût pour cet en­ga­ge­ment ci­toyen qui l’anime et qui l’amène à ac­cep­ter la pro­po­si­tion d’être sa sup­pléante pour les élec­tions lé­gis­la­tives de 2007. Le tan­dem les rem­portent et Ma­rie-Hé­lène Tho­ra­val de­vient elle-même dé­pu­tée de la 4e cir­cons­crip­tion de la Drôme suite au dé­cès de Ga­briel Bian­che­ri en 2010. Dans l’in­ter­valle, en 2008, elle se pré­sente aux élec­tions mu­ni­ci­pales de Ro­mans-sur-Isère, une ville nou­velle pour elle, et perd à 61 voix dans une qua­dran­gu­laire. Du­rant 15 mois de man­da­ture, elle va vo­lon­tai­re­ment être sur tous les fronts, bat­tante et im­pli­quée.

Si Ma­rie-Hé­lène Tho­ra­val perd aux lé­gis­la­tives de 2012, elle pour­suit néan­moins sa route. Elle est élue, en mars 2014, maire de Ro­mans-sur-Isère avec 46,3 % des voix dans une tri­an­gu­laire, pre­mière femme à oc­cu­per le poste dans cette ville de 35 000 ha­bi­tants. « La mu­ni­ci­pa­li­té est un la­bo­ra­toire ex­tra­or­di­naire, j’y fais du dé­ve­lop­pe­ment. Ce­la peut ser­vir d’exemple, d’op­por­tu­ni­tés aus­si, pour d’autres col­lec­ti­vi­tés », ex­plique-t-elle au mi­cro de Ca­ro­line Roux sur Eu­rope1 en avril 2016.

Elle mène les trans­for­ma­tions de sa com­mune tam­bour bat­tant en s’ins­pi­rant de cer­taines pra­tiques en­tre­pre­neu­riales. Ma­rie-Hé­lène Tho­ra­val in­nove en termes de ges­tion com­mu­nale. Elle prend les pro­jets à bras le corps es­ti­mant que sa ville « a un po­ten­tiel énorme » et la liste de ses ini­tia­tives in­no­vantes est sans cesse re­nou­ve­lée. Dé­but 2015, elle crée « In­vest in Ro­mans » , pro­jet vi­sant à vendre une ca­serne de pom­piers désaf­fec­tée, une usine de chaus­sures en ruine… Au to­tal, ce sont 60 000 m2 re­par­tis sur 12 sites qui sont of­ferts aux in­ves­tis­seurs fon­ciers dans le but de re­dy­na­mi­ser le centre ville. L’ini­tia­tive « Job’Up » s’ins­crit dans la même veine avec une pre­mière édi­tion en 2015. « Il faut sor­tir des sché­mas clas­siques exis­tants pour faire se ren­con­trer des mondes qui trop sou­vent s’ignorent ! » Le suc­cès est au ren­dez-vous et l’opé­ra­tion est re­con­duite en 2016 avec une qua­ran­taine d’en- tre­prises en mal de sa­la­riés lo­caux.

En termes de po­li­tique so­ciale, la « mé­thode Tho­ra­val » s’ap­plique tout au­tant. Exit l’as­sis­ta­nat de gui­chet au pro­fit de l’ac­com­pa­gne­ment. Les aides ne sont plus at­tri­buées sur simple dossier, mais après écoute et ac­com­pa­gne­ment des de­man­deurs, mar­quant la dis­pa­ri­tion na­tu­relle des frau­deurs se­lon le maire de Ro­mans-sur-Isère. « On en­dette moins la com­mune et on aide mieux nos conci­toyens », en at­teste-t-elle.

Cou­rant 2016, Ma­rie-Hé­lène Tho­ra­val li­bère éga­le­ment Ro­mans-sur-Isère de ses em­prunts toxiques tout en réus­sis­sant à se désen­det­ter (–10 % par ha­bi­tant de­puis 2014), étoffe sa po­lice mu­ni­ci­pale avec 30 nou­veaux po­li­ciers et ins­talle une pre­mière tranche de 50 ca­mé­ras en ville sur une cen­taine pré­vue au to­tal. Elle car­bure aux pro­jets, elle s’in­ves­tit sur le ter­rain sans re­lâche. Elle puise son dy­na­misme dans l’in­no­va­tion, la mo­bi­li­sa­tion de moyens et la mo­di­fi­ca­tion des mo­dèles ob­so­lètes. Il faut faire plus et mieux avec moins !

Par­lez-lui de co­hé­sion so­ciale, de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique pour Ro­mans-sur-Isère ou en­core de la sé­cu­ri­té de ses conci­toyens, Ma­rie-Hé­lène Tho­ra­val vous ren­ver­ra un écho de ré­formes et d’ac­tions ap­pli­cables sans au­cun soup­çon de pro­cras­ti­na­tion. Un vrai « maire en­tre­pre­neur » comme elle aime à qua­li­fier sa fonc­tion. Une for­mule qui lui sied. •

« Je ne m’in­ter­dis rien, je ne re­cule ja­mais »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.