La col­lec­ti­vi­té mise sur son nou­veau ré­seau de chauf­fage ur­bain

La Revue des Collectivités Locales - - Initiatives Locales -

Faire bais­ser dès cette an­née le prix du chauf­fage ur­bain pour les usa­gers et l’ali­men­ter par des éner­gies re­nou­ve­lables en 2019 sont les deux am­bi­tions de la com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion Grand Pa­ris Sud.

L’ag­glo­mé­ra­tion Grand Pa­ris Sud est très im­pli­quée dans l’amé­lio­ra­tion de ce ser­vice de chauf­fage ur­bain qui re­pré­sente un des gros ré­seaux de cha­leur de la ré­gion pa­ri­sienne. Dé­ployé à l’ori­gine sur Évry et Cour­cou­ronnes, au sud de la ca­pi­tale, il se­ra ren­for­cé sur ces deux villes et le sud de la com­mune de Ris-Oran­gis avec la Zac du Grand stade de rug­by qui y se­ra in­té­gré. La nou­velle DSP en ac­tion de­puis le 1er jan­vier 2017 pré­voit d’ali­men­ter le ré­seau avec un mi­ni­mum de 60 % d’éner­gies re­nou­ve­lables et 80 % à moyen terme.

Si les 25 000 foyers dé­jà rac­cor­dés au ré­seau voient dé­jà leur fac­ture bais­ser de 20 % de­puis jan­vier 2017, cette date marque éga­le­ment le dé­but des tra­vaux né­ces­saires au pas­sage aux éner­gies re­nou­ve­lables. Dès le mois de mars, com­men­ce­ra le dé­man­tè­le­ment des cuves de fioul qui se pour­sui­vra jus­qu’en oc­tobre 2017. À par­tir du mois de juin 2017 et jus­qu’en août 2018, la so­cié­té Dal­kia, ti­tu­laire de la dé­lé­ga­tion de ser­vice pu­blic, réa­li­se­ra le maillage entre la chauf­fe­rie cen­trale et les cinq chauf­fe­ries d’îlots. L’en­tre­prise trans­for­me­ra le ré­seau de ca­na­li­sa­tions, pour pas­ser de haute en basse pres­sion, afin de le rendre com­pa­tible avec l’éner­gie re­nou­ve­lable pro­ve­nant du Centre in­té­gré de trai­te­ment des dé­chets de Vert-le-Grand. De juillet 2017 à jan­vier 2019, se­ra réa­li­sé le ré­seau d’in­ter­con­nexion avec le Centre de tri des dé­chets de Vert-le-Grand.

« Grand Pa­ris Sud peut et veut faire de l’ex­cel­lence en­vi­ron­ne­men­tale et éner­gé­tique un mar­queur de notre ter­ri­toire, a dé­cla­ré Fran­cis Chouat, pré­sident de la com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion Grand Pa­ris Sud. À tra­vers le vote du conseil com­mu­nau­taire, nous al­lons ré­duire la con­som­ma­tion de gaz à ef­fet de serre avec près de 80 % d’éner­gie re­nou­ve­lable sur les 250 000 GWh uti­li­sés. Ce sont ain­si, à terme, 90 000 usa­gers im­pac­tés sur le 2e plus grand ré­seau de cha­leur de l’Île-de-France. C’est un pa­ri ga­gnant éco­lo­gi­que­ment, mais aus­si éco­no­mi­que­ment car en moyenne les foyers ver­ront leur fac­ture di­mi­nuer de plus de 200 € par an. Cette dé­lé­ga­tion de ser­vice pu­blic est le fruit de longues an­nées de tra­vail et de dé­ter­mi­na­tion. In­dé­nia­ble­ment, nous avons tous à y ga­gner. Elle est une étape pour tendre vers le 0 % d’éner­gie fos­sile. Grand Pa­ris Sud a vo­ca­tion ain­si à se­mer, in­no­ver, am­pli­fier ce mou­ve­ment et être exem­plaire. Nous pren­drons toute notre res­pon­sa­bi­li­té ».

Une cha­leur is­sue des dé­chets

Le rac­cor­de­ment au centre de tri de Vert-le-Grand qui ré­cep­tionne les dé­chets des conte­neurs de col­lecte sé­lec­tive, se­ra la prin­ci­pale source de cha­leur ba­sée sur les éner­gies re­nou­ve­lables et de ré­cu­pé­ra­tion. Pro­duit des éner­gies re­nou­ve­lables de type CSR (com­bus­tible so­lide de ré­cu­pé­ra­tion), le prin­cipe est de ré­cu­pé­rer la cha­leur gé­né­rée par des pro­ces­sus pro­dui­sant dé­jà de la cha­leur (in­ci­né­ra­tion des dé­chets, salles in­for­ma­tiques type da­ta­cen­ter, ou ré­seaux d’eaux usées). La géo­ther­mie pro­fonde pour­rait être uti­li­sée dans le cadre de cette DSP de fa­çon com­plé­men­taire. Dès le pas­sage aux éner­gies re­nou­ve­lables, les nou­veaux bâ­ti­ments et les bâ­ti­ments fai­sant l’ob­jet d’une lourde ré­ha­bi­li­ta­tion de­vront s’y rac­cor­der.

L’ob­jec­tif n’en est pas moins éco­no­mique avec la maî­trise pu­blique des prix et une baisse des prix pour l’usa­ger dès 2017. Tout l’in­verse du ré­seau ac­tuel qui fonc­tionne avec de l’eau sur­chauf­fée, ce qui im­plique de fortes pertes ther­miques et contraintes ré­gle­men­taires. Le ré­seau va pas­ser en basse tem­pé­ra­ture pour amé­lio­rer la per­for­mance éner­gé­tique des ou­vrages, et per­mettre un meilleur ren­de­ment en pro­duc­tion et en dis­tri­bu­tion, et donc un im­pact en­vi­ron­ne­men­tal ré­duit. •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.