Lille

La Mé­tro­pole eu­ro­péenne se dote d’un nou­vel équi­pe­ment aqua­tique am­bi­tieux

La Revue des Collectivités Locales - - Initiatives Locales -

An­non­cée voi­là dé­jà un an lors des voeux à la presse de Da­mien Cas­te­lain, pré­sident de la Mé­tro­pole eu­ro­péenne de Lille, les élus mé­tro­po­li­tains ont vo­té, en dé­cembre 2016, la construc­tion d’un nou­vel équi­pe­ment aqua­tique à l’est du quar­tier Saint-Sau­veur à Lille, sur le sec­teur du Bel­vé­dère.

Pour Da­mien Cas­te­lain, por­té par l’am­bi­tion de pro­mou­voir le sport de haut ni­veau et de faire rayon­ner la mé­tro­pole eu­ro­péenne de Lille, ce nou­vel équi­pe­ment aqua­tique, qui com­pren­dra une pis­cine olym­pique à même d’ac­cueillir les plus grandes com­pé­ti­tions, est « in­dis­pen­sable au dé­ve­lop­pe­ment de la na­ta­tion sur notre ter­ri­toire et au rayon­ne­ment de notre mé­tro­pole. Ce nou­vel équi­pe­ment spor­tif do­té d’au moins une pis­cine olym­pique et très cer­tai­ne­ment d’une fosse de plon­gée était un des équi­pe­ments prio­ri­taires que je sou­hai­tais faire construire. Nous sommes en ef­fet une des rares mé­tro­poles eu­ro­péennes à ne pas dis­po­ser d’un bas­sin olym­pique en ca­pa­ci­té d’ac­cueillir des cham­pion­nats de France et d’Eu­rope. Le suc­cès en termes de nombre de spec­ta­teurs, de rayon­ne­ment, d’or­ga­ni­sa­tion, mais sur­tout de re­tom­bées éco­no­miques sur le ter­ri­toire des der­niers évé­ne­ments spor­tifs de ni­veau eu­ro­péen et in­ter­na­tio­nal ac­cueillis au stade Pierre-Mau­roy m’en­cou­rage à concré­ti­ser au plus vite ce pro­jet ».

Cette pis­cine olym­pique au­ra aus­si pour ob­jec­tif de pé­ren­ni­ser les ca­pa­ci­tés d’ac­cueil des sco­laires en ap­pren­tis­sage de na­ta­tion sur le sec­teur, con­for­mé­ment aux ob­jec­tifs pour­sui­vis par la MEL dans le cadre du plan pis­cines. Un plan am­bi­tieux vo­té en 2006 qui pré­voit de consa­crer plu­sieurs mil­lions d’eu­ros d’aide à l’in­ves­tis­se­ment des com­munes pour main­te­nir un parc de pis­cines à bon ni­veau sur la mé­tro­pole. Pro­chai­ne­ment, les na­geurs et bai­gneurs lil­lois et mé­tro­po­li­tains pour­ront pro­fi­ter plei­ne­ment de cet équi­pe­ment ou­vert au grand pu­blic. Il se­ra com­po­sé de trois bas­sins : un bas­sin spor­tif de 50 mètres et 10 cou­loirs. Un deuxième bas­sin po­ly­va­lent d’au mi­ni­mum 25 mètres et en­fin un bas­sin lu­dique, pour l’ac­cueil d’un pu­blic fa­mi­lial. Des gra­dins fixes et mo­biles com­plé­tés d’un po­ten­tiel de gra­dins amo­vibles per­met­tront l’ac­cueil des com­pé­ti­tions vi­sées. Des équi­pe­ments an­nexes sont pré­vus — une fosse de plon­gée, un bar-res­tau­rant, un bas­sin nor­dique ex­té­rieur, un es­pace bien-être — pour conso­li­der l’at­trac­ti­vi­té de la pis­cine et gé­né­rer de nou­velles re­cettes. Le conseil de la MEL dé­li­bé­re­ra au prin­temps 2017 la consis­tance exacte du pro­jet, ses mon­tages contrac­tuels, son en­ve­loppe fi­nan­cière et ses mo­da­li­tés de fi­nan­ce­ment. L’inau­gu­ra­tion de la pis­cine olym­pique est at­ten­due pour 2020 ou 2021.

Eu égard aux ob­jec­tifs de rayon­ne­ment et de pro­mo­tion du haut ni­veau, la MEL se­ra le maître d’ou­vrage puis la ges­tion­naire du fu­tur équi­pe­ment. En fonc­tion du ni­veau d’équi­pe­ments (bas­sins + équi­pe­ments an­nexes), le coût du pro­jet hors fon­cier peut être éva­lué entre 35 et 50 M€ HT. Après dé­duc­tion de toutes sub­ven­tions à ob­te­nir (CNDS, Ré­gion, fonds eu­ro­péens…), la MEL et la ville de Lille par­ti­ci­pe­ront à parts égales au bud­get dé­fi­ni­tif de cet équi­pe­ment. •

Da­mien Cas­te­lain, pré­sident de la Mé­tro­pole eu­ro­péenne de Lille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.