VA­CHE­RON CONS­TAN­TIN : JOYEUX AN­NI­VER­SAIRE !

La Revue des Montres - - RDM WORLD / PROJECT’HEURE -

LES SEPT PRE­MIÈRES RÉ­FÉ­RENCES DE LA COL­LEC­TION HAR­MO­NY, AP­PE­LÉE à S’ÉTOF­FER EN 2016, FONT LA PART BELLE à LA FONC­TION CHRO­NO­GRAPHE, QUI OC­CUPE UNE PLACE DE CHOIX DANS SON PA­TRI­MOINE HOR­LO­GER DE­PUIS 1852.

Fon­dée en 1755 par le jeune maître-hor­lo­ger ge­ne­vois Jean-marc Cons­tan­tin, la mai­son Va­che­ron Cons­tan­tin fête cette an­née son 260e an­ni­ver­saire. L’oc­ca­sion de pro­po­ser aux adeptes de la marque, dont l’em­blème est une croix de Malte, des pro­duits à la hau­teur des am­bi­tions de cette ma­nu­fac­ture qui ap­par­tient au Groupe Ri­che­mont de­puis 1996. L’af­faire n’était pas mince et, pour cé­lé­brer l’évé­ne­ment, la mai­son a choi­si de re­tra­vailler l’un de ses pre­miers chro­no­graphes-bra­ce­lets.

Sculp­teur hor­lo­ger

Un choix qui tom­bait sous le sens, la ma­nu­fac­ture ayant un pe­tit faible pour les montres ori­gi­nales. Il suf­fit de se pen­cher sur son ca­ta­logue pour le re­mar­quer. Aus­si il sem­blait op­por­tun de don­ner un éclai­rage par­ti­cu­lier à des vo­lumes qui dis­tinguent les créa­tions de la ma­nu­fac­ture du lot des montres rondes. En op­tant pour une forme cous­sin in­té­gra­le­ment ré­in­ven­tée, la mai­son as­so­cie son pas­sé à son pré­sent pour écrire le fu­tur de de­main. Les pu­ristes ap­pré­cie­ront d’em­blée les lignes de ce nou­veau boî­tier. À la fois élan­cées et douces, elles sont clas­siques et dans l’es­prit de celles qui donnent sa dy­na­mique à un mo­dèle de­ve­nu my­thique : l’ame­ri­can His­to­rique 1921. Cette nou­velle col­lec­tion de­vait évi­dem­ment por­ter un nom évo­ca­teur. Le choix de nom­mer « Har­mo­ny » cette ligne, dont les boî­tiers s’ins­pirent d’une montre-bra­ce­let lan­cée en 1928, a quelque chose de presque poé­tique. Grâce à ce tra­vail met­tant en va­leur la « forme dans la forme », Va­che­ron Cons­tan­tin dé­montre une fois en­core son ta­lent de sculp­teur hor­lo­ger.

La mé­ca­nique d’un an­ni­ver­saire

Pré­sen­tées cette an­née en édi­tion li­mi­tée an­ni­ver­saire, les sept pre­mières ré­fé­rences de la col­lec­tion Har­mo­ny, ap­pe­lée à s’étof­fer en 2016, font la part belle à la fonc­tion chro­no­graphe qui oc­cupe une place de choix dans son pa­tri­moine hor­lo­ger de­puis 1852. Mais c’est en 1873 que la ma­nu­fac­ture réa­li­sait son pre­mier chro­no­graphe de poche avec mé­ca­nisme tra­di­tion­nel. Elle le mi­nia­tu­ri­sait pour la pre­mière fois en 1917, au for­mat d’une montre-bra­ce­let. En ac­cor­dant une place par­ti­cu­lière à deux fonc­tion­na­li­tés au­jourd’hui très ap­pré­ciées, les sept nou­veau­tés du 260e an­ni­ver­saire at­tirent l’at­ten­tion des connais­seurs par les ca­libres d’ex­cep­tion em­ployés, dont quatre d’entre eux sont nou­veaux, et en­tiè­re­ment conçus, dé­ve­lop­pés et pro­duits en in­terne. Les ca­libres 3500, 3200, 3300 et 1142 qui donnent vie aux quatre pre­miers chro­no­graphes de cette col­lec­tion in­carnent le sa­voir-faire de la ma­nu­fac­ture dans la me­sure des temps courts. Un an­ni­ver­saire est une date char­nière et, pour dis­tin­guer les mo­dèles inau­gu­raux des pièces cou­rantes et les ins­crire à ja­mais au coeur de l’his­toire de la ma­nu­fac­ture, les de­si­gners « mai­son » ont créé un dé­cor exclusif que seuls por­te­ront les mou­ve­ments en­fer­més dans les pièces édi­tées à l’oc­ca­sion de cet an­ni­ver­saire. Le mo­tif ori­gi­nal re­te­nu s’ins­pire des ara­besques, aus­si ap­pe­lées «gra­vure fleu­ri­sanne », qui or­naient le coq de la pre­mière plus an­cienne montre de poche si­gnée Jean-marc Cons­tan­tin en 1755, ap­par­te­nant à la mai­son.

L’ex­cep­tion en 10 exem­plaires

Les ex­perts ne s’y sont pas trom­pés et c’est le Chro­no­graphe Har­mo­ny Grande Com­pli­ca­tion Ul­tra-plat Ca­libre 3500 qu’il fal­lait re­gar­der en pre­mier, lors du SIHH. Cet ins­tru­ment – le plus plat du monde dans sa ca­té­go­rie – est pro­po­sé à seule­ment dix exem­plaires in­di­vi­duel­le­ment nu­mé­ro­tés et est dis­po­nible seule­ment en pla­tine (42 x 52 mm ; 8,40 mm d’épais­seur). Il em­porte un ca­libre dé­dié qui est le plus plat au monde dans sa ca­té­go­rie. Très spé­ci­fique, sa construc­tion a fait l’ob­jet d’un soin tout par­ti­cu­lier et mé­rite que l’on se penche des­sus. Ini­tié en 2008, le dé­ve­lop­pe­ment du ca­libre Va­che­ron Cons­tan­tin 3500 a po­sé les ja­lons d’une ré­flexion sur le fu­tur de la construc­tion des ca­libres. Pour la pre­mière fois dans l’his­toire de la mai­son, ce mou­ve­ment à re­mon­tage au­to­ma­tique, do­té de 51 heures de ré­serve de marche, dis­pose d’un mé­ca­nisme de re­mon­tage avec masse os­cil­lante pé­ri­phé­rique (gra­vée). Dans cette

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.