DIOR VIII GRAND BAL

La Revue des Montres - - RDM / SOMMAIRE - PAR VINCENT DAVEAU

En­voû­tants tour­noie­ments

UNE LÉ­GENDE SE CONSTRUIT À PAR­TIR D’UN POINT D’AN­CRAGE. CE­LUI DE LA COL­LEC­TION

DIOR VIII GRAND BAL SE TROUVE DANS LA PAS­SION DE CH­RIS­TIAN DIOR POUR LES FÊTES, NO­TAM­MENT LES BALS.

AUS­SI LUXUEUSES QUE LU­DIQUES, CES PIÈCES HOR­LO­GÈRES SONT UNE IN­VI­TA­TION À CRO­QUER LA VIE JUS­QU’AU BOUT DE LA NUIT. QUITTE À EN AVOIR LE TOUR­NIS !

CA­LIBRE « DIOR IN­VER­SÉ » : EX­PLOI­TANT LA FORCE GRA­VI­TA­TION­NELLE, LA MASSE OS­CIL­LANTE D’UNE MONTRE AU­TO­MA­TIQUE CONTRI­BUE À RE­TENDRE LE RES­SORT DANS LE BA­RILLET GRÂCE AUX MOU­VE­MENTS DU POI­GNET. POUR PLA­CER CE COM­PO­SANT MO­BILE CÔ­TÉ CA­DRAN, LES ATE­LIERS HOR­LO­GERS DIOR ONT SOL­LI­CI­TÉ L’EX­PER­TISE D’UNE MA­NU­FAC­TURE DE MOU­VE­MENTS. SOIT 18 MOIS DE DÉ­VE­LOP­PE­MENT POUR QUE NAISSE, EN 2011, LE CA­LIBRE « DIOR IN­VER­SÉ » DE 11 LIGNES ½. LA MÉ­CA­NIQUE A ICI ÉTÉ IN­TÉ­GRA­LE­MENT RE­TRA­VAILLÉE POUR UN REN­DE­MENT OP­TI­MAL EN TOUTE SI­TUA­TION. D’AILLEURS À CHAQUE MO­DI­FI­CA­TION ES­THÉ­TIQUE DE LA GÉO­MÉ­TRIE OU DU POIDS DE LA MASSE OS­CIL­LANTE, L’INER­TIE DONT DÉ­PEND LE REN­DE­MENT DU RE­MON­TAGE EST OBLI­GA­TOI­RE­MENT RE­CAL­CU­LÉE. UNE ANA­LYSE ES­SEN­TIELLE CHEZ DIOR, LA TECH­NIQUE DE­VANT SER­VIR LE PRO­POS CRÉA­TIF. À NO­TER, EN 2013, DIOR A CONÇU LE CA­LIBRE « DIOR IN­VER­SÉ » DE 8 LIGNES ¼ POUR ÊTRE PLA­CÉ DANS DES MONTRES DE 33 MM, UN DIA­MÈTRE ÉLÉ­GANT TRÈS PRI­SÉ.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.