D DE DIOR SATINE: TAILLE 36 POUR LES FEMMES !_________________________

PRO­PO­SÉE JUS­QU’À PRÉ­SENT DANS DE PE­TITS DIA­MÈTRES (19 ET 25 MM), L’UNE DES MONTRES EM­BLÉ­MA­TIQUES DES COL­LEC­TIONS FÉ­MI­NINES DIOR OSE UNE TAILLE PLUS IM­POR­TANTE.

La Revue des Montres - - PEOPLE & STORY TECHNICS - PAR HER­VÉ GALLET

Si la taille 36 est sy­no­nyme de min­ceur quand il s’agit d’un vê­te­ment, elle est au contraire un dia­mètre consé­quent lorsque l’on parle hor­lo­ge­rie au fé­mi­nin. Bien sou­vent, les dames ont le choix entre por­ter un mo­dèle mas­cu­lin dont le boî­tier avoi­sine les 38-40 mm ou un pe­tit garde-temps dit « de soi­rée ». Dans ce re­gistre, la mai­son Dior avait ré­pon­du aux at­tentes des fi­dèles de la marque en conce­vant, en 2003, sa D de Dior dans un dia­mètre de 25 mm. Sa créa­trice, Vic­toire de Cas­tel­lane, avait alors pui­sé son ins­pi­ra­tion dans des mo­dèles mas­cu­lins des an­nées 1970, dont elle avait ré­in­ter­pré­té le style clas­sique. Six ans plus tard, une nou­velle ver­sion en­core plus pe­tite (19 mm) avait été des­si­née.

À la ma­nière d’un ru­ban de sa­tin

Au­jourd’hui, c’est le che­min in­verse que suit Vic­toire de Cas­tel­lane en adop­tant un dia­mètre de 36 mm. Elle a de plus ac­cen­tué les liens entre hor­lo­ge­rie et haute cou­ture en don­nant à la montre l’al­lure d’un ru­ban de mé­tal por­té au poi­gnet, concept di­rec­te­ment ins­pi­ré des ru­bans de sa­tin qu’af­fec­tion­nait Ch­ris­tian Dior. « Dans cette nou­velle taille 36 mm, la D de Dior Satine joue avec les codes du mas­cu­lin-fé­mi­nin chers à la col­lec­tion », sou­ligne-t-on du cô­té de l’ave­nue Mon­taigne. Concrè­te­ment, les trois mo­dèles ima­gi­nés par­tagent le même es­prit : boî­tier en acier, ca­dran en nacre blanche ou rose or­née de douze dia­mants en guise d’in­dex. La lu­nette en acier ou en or re­çoit, dans les deux cas, un tour de 128 dia­mants pour un peu plus d’un ca­rat. Autre trait com­mun à ces trois ver­sions, le beau bra­ce­let réa­li­sé en maille mi­la­naise, dont la sou­plesse et l’as­pect brillant rap­pellent la dou­ceur du sa­tin. Cou­ronne et boucle du bra­ce­let jouent éga­le­ment leur par­ti­tion dans cette mé­lo­die raf­fi­née en se pa­rant, elles aus­si, de pierres scin­tillantes. « Avec ses pré­cieux ca­dran, lu­nette, cou­ronne et boucle ser­tis de dia­mants, la D de Dior Satine 36 mm nous plonge au coeur du sa­voir-faire hor­lo­ger suisse et de l’uni­vers poé­tique de la joaille­rie Dior », conclut-on jo­li­ment au sein de la cé­lèbre mai­son…

D DE DIOR SA­TIN : BOέTIER EN ACIER IN­OXY­DABLE, 36 MM – LU­NETTE ET COU­RONNE EN ACIER OU OR JAUNE SER­TIS DE DIA­MANTS – CA­DRAN EN NACRE BLANCHE SER­TIE DE 12 IN­DEX EN DIA­MANTS – AI­GUILLES FORME DAU­PHINE POLIES EN ACIER OU OR JAUNE – MOU­VE­MENT à QUARTZ – FONC­TIONS HEURES ET MI­NUTES – BRA­CE­LET MILANAIS EN ACIER AVEC BOUCLE DÉPLOYANTE SER­TIE DE DIA­MANTS – ÉTAN­CHÉI­TÉ à 30 MÈTRES.

Le large dia­mètre de 36 mm per­met une belle mise en scène des dia­mants sur fond de nacre rose.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.