Un Cham­pe­nois très che­vron­né

La Revue du Vin de France - - AUTO & VINTAGE -

Vous êtes as­sis der­rière, à la place de Pom­pi­dou ! » Au vo­lant de son an­cienne DS 21 noire of­fi­cielle de 1971, Mi­chel Drap­pier, à la tête des cham­pagnes du même nom, prend d’au­tant plus de plai­sir à jouer le chauf­feur que cette voi­ture lui a été of­ferte par sa femme pour ses 50 ans.

Une icône de plus dans cette famille au­boise d’Ur­ville où les grands hommes po­li­tiques se sont par­fois mê­lés aux bulles : « Co­lom­bey-les-deux-Églises n’est pas très loin d’ici et le Gé­né­ral de Gaulle se four­nis­sait en cham­pagne chez nous. » En té­moigne une pièce de mu­sée en­ca­drée au mur du bu­reau : une fac­ture à son nom de 24 bou­teilles à 7,75 francs, du 3 mars 1965. Et au­jourd’hui en­core, une cu­vée Drap­pier Charles de Gaulle per­pé­tue cette tra­di­tion.

Le ga­rage de la mai­son abrite aus­si un pan d’His­toire, celle de la marque fé­tiche de la famille de­puis tou­jours : « J’ai été bi­be­ron­né aux Ci­troën de mon père, 2CV, ID, DS, CX, Mé­ha­ri… Et j’étais fas­ci­né par l’avant-gar­disme d’An­dré Ci­troën et de sa Traction. » Voi­là comment en 1978 à l’âge de 19 ans, il a ache­té pour rien, avec son père, une Traction 11 lé­gère de 1937, et l’an­née sui­vante une petite C3 “Cul de poule” de 1924 puis une Tor­pé­do B2 10 HP de 1921 qui roule à 70 km/h avec son 1 425 cm3 de 20 che­vaux. À condi­tion de ne pas se mé­lan­ger les pé­dales : l’ac­cé­lé­ra­teur est au mi­lieu et le frein à droite !

Mi­chel Drap­pier per­pé­tue le culte fa­mi­lial pour le pi­not noir et les Ci­troën, de la Tor­pé­do B2 10 HP de 1921 (à d.) à la DS 21 de 1971.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.