Leur petit verdot est plein de poé­sie

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

Tou­jours de grande consti­tu­tion, Gi­ron­ville a la marque de son petit verdot dans l’assemblage qui séduit par son fruit écla­tant. Beau fruit, souple en mi­lieu de bouche mais d’une ma­tière ample en fi­nale. No­tons que le vin conserve da­van­tage de fraî­cheur avec un boi­sé très équi­li­bré et fin qui s’est bien fon­du en un an. Beau­coup de ron­deur et de charme pour le 2011 (16/20, 13,45 €, 27 000 bou­teilles).

15 € (41000 bou­teilles)

Trop peu connue, cette pe­tite pro­prié­té si­tuée à Ma­cau, tout au sud du Mé­doc, dé­roule un vi­gnoble sur trois ap­pel­la­tions. Au to­tal, 7,5 ha ré­par­tis en Bor­deaux su­pé­rieur, Haut-Mé­doc et Mar­gaux. Dans les an­nées 80, Pa­trice de Bor­to­li re­prend les vignes fa­mi­liales et s’éprend du petit verdot, ce cé­page pu­re­ment mé­do­cain, tant re­dou­té des vi­gne­rons. La chance de Pa­trick? Pos­sé­der un pa­tri­moine de souches an­ciennes lui per­met­tant d’en­tre­prendre un tra­vail ex­cep­tion­nel de sé­lec­tion mas­sale. C’est ain­si que naît la cu­vée spé­ciale Moi­sin éla­bo­rée à 100 % de petit verdot (14,80 eu­ros) ! Ar­rê­tons-nous pour cette dé­gus­ta­tion au bor­deaux su­pé­rieur (9,50 eu­ros). Is­su des ter­roirs de pa­luds, il en contient 25 % pour un élevage d’un quart en bar­riques neuves. Une forte iden­ti­té dans les vins de la fa­mille Bor­to­li au coeur d’un Mé­doc sou­vent bien uni­for­mi­sé ! P. M. ta­nins justes, ce vin a du ca­rac­tère. À dé­gus­ter ab­so­lu­ment.

15 € (11 800 bou­teilles)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.