DO­MAINE PAUL BLANCK PHI­LIPPE ET FRÉ­DÉ­RIC BLANCK (KIENTZHEIM)

La Revue du Vin de France - - DÉCOUVERTES -

On ne pré­sente plus le do­maine Blanck, fer de lance de l’Al­sace, tant dans la re­cherche de l’ex­pres­sion la plus juste de ses ter­roirs que dans la promotion de ces vins par­tout dans le monde. Sur le Wi­ne­ckS­chloss­berg, le tan­dem Phi­lippe et Fré­dé­ric Blanck fait éga­le­ment mer­veille.

Leurs jeunes ries­lings sont les plus li­sibles et les plus purs, comme ce mil­lé­sime ample et ju­teux, avec de belles notes de pêche blanche. Plus so­laire, mar­qué par un brin de bo­try­tis, le afche une gour­man­dise im­mé­diate. Taillés pour la table, ces ries­lings ont be­soin d’un peu de temps pour s’ou­vrir. N’ou­bliez pas de les ca­ra­fer ! À no­ter la très belle te­nue du

Ses notes d’amande et de brioche sont le par­fait com­plé­ment de la belle ten­sion qui anime ce vin. an­cien cui­si­nier re­ve­nu aux vignes fa­mi­liales par flia­tion et par pas­sion a réa­li­sé en 2012 un jo­li

éle­vé sur lies un an en foudres, à la fois vif et gour­mand.

Da­niel Meyer est ins­tal­lé sur 7,5 hec­tares de­puis dix ans. Cet

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.