«

La Revue du Vin de France - - AUTO & VINTAGE -

Ce n’est pas un ha­sard si les belles au­tos des an­nées 50-60 sont ap­pe­lées “vin­tage”. Comme pour les vins, elles ont aus­si eu leurs grands mil­lé­simes, ex­pres­sion d’an­nées ex­cep­tion­nelles en créa­ti­vi­té », dit le pa­tron de Roe­de­rer, Fré­dé­ric Rou­zaud, de­vant la Fer­ra­ri 365 GT de 1968 qu’un oncle avait ache­tée d’oc­ca­sion. « Elle me fai­sait rê­ver quand j’étais môme par sa ligne et le bruit ex­tra­or­di­naire de son V12 4,4 l, 320 ch. Du coup, il me l’a prê­tée pour mon ma­riage. Trois ans plus tard, il la re­ven­dait : j’ai cra­qué ! Et je m’en suis sou­vent ser­vi, avec siège bé­bé à l’ar­rière, pour par­tir en week-end ! » Car avec ses quatre places et son très grand coffre, la 365 GT était une “fa­mi­liale” sur­tout des­ti­née au mar­ché amé­ri­cain. «À l’ar­rière, mon fils, comme moi, a at­tra­pé le vi­rus, et il fait du kart avant de pou­voir la conduire ! » Nor­mal. Les bulles et les belles mé­ca­niques font par­tie des gènes fa­mi­liaux. Le grand-père avait ache­té une Rolls Sil­ver Sha­dow qui sert au­jourd’hui à pro­me­ner les clients. Et son père, avec son Al­pine puis sa Porsche, lui a com­mu­ni­qué cette pas­sion, tout comme celle du cham­pagne Cris­tal. « Dans les deux cas, on est dans l’ar­ti­sa­nat haut de gamme et la pré­ci­sion, as­so­ciés à l’es­thé­tique, au plai­sir, à un art de vivre. Et comme pour une vieille bou­teille, il y a l’en­vie de conser­ver et de trans­mettre. »

Fré­dé­ric Rou­zaud dans ses vignes à Aÿ avec son bo­lide (245 km/h) car­ros­sé par le grand Ser­gio Pi­nin­fa­ri­na, et fabriqué à 800 exem­plaires entre 1967 et 1971.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.