Dé­cou­vertes :

La Revue du Vin de France - - SOMMAIRE -

le Wi­neck-Schloss­berg et ses ries­lings écla­tants

Une dé­gus­ta­tion de

Dans le pro­lon­ge­ment du Kaef­fer­kopf, sur des ter­roirs de gra­nite pauvre, ce grand cru mé­con­nu donne de mer­veilleux ries­lings secs avec une seule fausse note : leur ra­re­té.

cru Flo­ri­mont et le châ­teau (“schloss”) mé­dié­val du XIIe siècle, le seul d’Al­sace qui soit ceint de vignes. Au loin, par temps clair, on peut aper­ce­voir la ligne ar­gent du Rhin et les pre­mières vignes al­le­mandes.

Aus­tère dans sa prime jeu­nesse, le Wi­neck-Schloss­berg ries­ling se laisse ap­pri­voi­ser après trois ou quatre ans d’en­ca­ve­ment. Les notes de pam­ple­mousse rose, de ber­ga­mote et de ci­tron frais tra­duisent une vive aci­di­té pré­ser­vée, même après quelques an­nées ; ce qui fait que la trame reste en­core fraîche même dans les mil­lé­simes chauds comme 2009 où les sucres ont grim­pé. Les ge­wurz­tra­mi­ners, as­sez en­tê­tants, se posent eux aus­si après quelques an­nées de bou­teille. Il faut sa­voir les at­tendre.

Notre dé­gus­ta­tion s’est dé­rou­lée à Col­mar le 10 juin et a ras­sem­blé 39 échan­tillons des mil­lé­simes 2007 à 2013.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.