BLA­SON DE VAIR OLIVIER POE­LAERT (COUCHES)

La Revue du Vin de France - - MAGAZINE -

In­for­ma­ti­cien pas­sion­né de voi­tures an­ciennes (outre sa so­cié­té de ser­vices in­for­ma­tiques, il pos­sède un ate­lier de réparation de vieilles voi­tures en ré­gion pa­ri­sienne), Olivier Poe­laert n’est pas du genre à se dé­cou­ra­ger. Ar­ri­vé au châ­teau de Couches en 2009, un splen­dide bas­tion mé­dié­val qu’il a res­tau­ré, il a eu l’idée de mon­ter un né­goce. Il pro­pose aux vi­gne­rons d’ex­ploi­ter en mé­tayage ses quatre hec­tares de vignes et de vi­ni­fer les vins cha­cun dans leur cave. Olivier im­pose ses cri­tères de qua­li­té, choi­sit ses bar­riques, oriente les vi­nif­ca­tions dans le style qu’il dé­sire et sé­lec­tionne ses lots pour ses as­sem­blages. Les cinq vi­gne­rons peuvent en­suite ap­pli­quer les mêmes mé­thodes à leurs propres vins. Ré­sul­tat : de­puis 2011, le pre­mier mil­lé­sime, la qua­li­té s’est his­sée d’un cran, avec quatre rouges aux éle­vages bien ajus­tés. La marque Bla­son de Vair pro­duit ex­clu­si­ve­ment du Cou­chois et trois blancs en ap­pel­la­tion Bour­gogne. Le do­maine est à la pointe. En la

is­sue d’un ter­roir de marnes bleues, se ré­vèle riche et ha­bi­le­ment gai­née de ta­nins fon­dus. (du nom des vi­gne­rons par­te­naires, les Jeannot), dé­voile un jus bien en verve et des ta­nins mûrs. L’élevage par­fai­te­ment in­té­gré offre ici un pi­not ai­mable. Entre les deux, la

afche un style fn et éner­gique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.