L’ÂME DES CO­TEAUX LAN­DAIS

La Revue du Vin de France - - MAGAZINE -

C’est une pho­to des Landes sou­vent mé­con­nue. Loin de l’image de la pi­nède plane à perte de vue, le Tur­san ré­vèle des pay­sages val­lon­nés et des par­celles de vignes ni­chées sur les co­teaux, face aux Py­ré­nées. Des vignes his­to­ri­que­ment an­crées dans le pay­sage, par­ti­cu­liè­re­ment aux XVIe et XVIIe siècles quand les bar­riques de vin voya­geaient sur l’Adour pour re­joindre l’An­gle­terre et les Pays-Bas via le port de Bayonne.

L’his­toire ré­cente du vi­gnoble est mar­quée par la créa­tion de l’AOVDQS et de la cave co­opé­ra­tive de Geaune en 1958 et par le clas­se­ment en AOP en 2011, pré­cé­dé d’un long tra­vail de ca­rac­té­ri­sa­tion des ter­roirs. Au sein de l’aire géo­gra­phique clas­sée, 5 180 hec­tares de terres ont été sé­lec­tion­nés (soit 13 % de l’aire) pour leur po­ten­tiel vi­ti­cole.

Le cli­mat du Tur­san, do­mi­né par les in­fuences océa­niques est mar­qué par son hu­mi­di­té et sa dou­ceur L’été est plu­tôt chaud mais la cha­leur est fré­quem­ment in­ter­rom­pue par des ra­fraî­chis­se­ments dus aux orages. Compte te­nu de ce cli­mat hu­mide, les par­celles clas­sées par les ex­perts de l’Inao se de­vaient de pré­sen­ter un sol drai­nant, une pente im­por­tante, une orien­ta­tion fa­vo­rable, ain­si que des sols sur sables fauves, sur roches cal­caires ou sur col­lu­vions des nappes à galets. Le but : as­su­rer aux vignes une ali­men­ta­tion hy­drique ré­gu­lière et mo­dé­rée et un en­so­leille­ment mar­qué, fa­vo­rable à la bonne ma­tu­ra­tion des rai­sins. Terres fl­trantes La ma­jo­ri­té du vi­gnoble se si­tue dans la par­tie cen­trale et cen­trale nord-ouest de Tur­san. Les sols y sont très sa­bleux à sa­blo-ar­gi­leux (sables fauves) et très drai­nants. On trouve aus­si quelques ver­sants sur galets rou­lés col­lu­vion­nés. « Le tan­nat s’ex­prime par­ti­cu­liè­re­ment bien sur ces sols fil­trants, comme le gros man­seng pour les vins secs » , pré­cise Ro­main Tour­dias, res­pon­sable tech­nique de la cave de Geaune.

CH­TEAU DE BACHEN. La di­ver­si­té des sols de chaque par­celle im­plique une grande ri­gueur dans l’ex­ploi­ta­tion, mais livre une belle pa­lette

d’ex­pres­sions aux vins.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.