DEUX CU­VÉES POUR VIVRE LE STYLE PAL­MER

La Revue du Vin de France - - MAGAZINE - Com­ment gé­rez-vous les re­la­tions avec les ac­tion­naires fa­mi­liaux ? Que vous a ame­né la bio­dy­na­mie ? Quelles amé­lio­ra­tions sont en­core pos­sibles ?

Jo­li fruit frais aux notes grillées dis­crètes ; des arômes de pi­voine, de menthe. Bouche sur un frui­té cro­quant, bien sa­ti­née, avec du re­lief. Fi­nale équi­li­brée entre fruit et boi­sé. Nez raf­fi­né, un peu re­te­nu. Notes flo­rales, mi­né­rales, de fram­boise mûre. Bouche aro­ma­tique, fraîche, avec de l’éclat ; force tan­nique con­te­nue. Réel po­ten­tiel de garde. Notes de jus de viande, fruits rouges rô­tis et épices. Bouche frui­tée, vive, bien ve­lou­tée. Belle force tan­nique Jo­lie lon­gueur épi­cée. Dé­passe la qua­li­té d’un se­cond vin. Grand charme aro­ma­tique : fruit rouge rô­ti, menthe, notes poi­vrées, bois pré­cieux. Bouche ample avec du gras. Force tan­nique ar­ron­die. Belle fi­nale ex­pres­sive. Beau vin char­meur. Nez sub­til, flo­ral, fruit rouge mûr et épices très fon­dues. Bouche dense très ex­pres­sive : frui­té pur, at­taque dense, ta­nins mûrs, épi­cés et bien lis­sés. Belle lon­gueur com­plexe. Nez un peu ré­ser­vé. Notes flo­rales, fram­boi­sé rô­ti, jus de viande, men­thol. Bouche puis­sante avec une grande force tan­nique mais à grain ve­lou­té. Fi­nale vive, poi­vrée et dense. Un frui­té frais avec des notes poi­vrées. Une belle bouche dense, tan­nique mais raf­fi­née. Dans une phase un peu fer­mée, mais la ma­tière pro­fonde est celle d’un grand vin. Grand fruit mûr épi­cé aux notes men­tho­lées, cam­phrées et cacaotées. Charme nais­sant sur une trame onc­tueuse, des ta­nins grillés et épi­cés. Al­longe fraîche. Vin ample et pro­fond. Notes grillées, de fruits mûrs, de cuir et d’épices douces. Bouche sa­ti­née. Belle trame af­fi­née. Les arômes bas­culent sur les notes se­con­daires. Vin en pleine ex­pres­sion. Com­plexe, raf­fi­né, avec un vé­gé­tal noble. Frui­té grillé, notes de ver­nis, poi­vron rouge. Pa­lette ter­tiaire. Belle bouche sa­ti­née, aro­ma­tique, très ex­pres­sive. Vin de grande race. Plus fer­mé avec des notes grillées, de fruits mûrs, un peu ser­ré mais très ve­lou­té. Belle ar­chi­tec­ture tan­nique, du gras, un beau vin au­jourd’hui dans une phase un peu jalouse. Notes d’an­gé­lique, fruits rouges rô­tis, épices douces, bois pré­cieux et ta­bac. Bouche raf­fi­née. Forte struc­ture tan­nique équi­li­brée. Grande al­longe com­plexe. Su­perbe. Pa­lette aro­ma­tique ra­cée et élé­gante ; frui­té en­core jeune et puis­sance épi­cée con­te­nue. Bouche riche et ve­lou­tée ; force tan­nique bien fondue. Al­longe très ex­pres­sive. Un grand vin. Un peu dé­ca­dent. Arômes ter­tiaires de ta­bac, bois exo­tique, cuir Con­nol­ly ; nez de “vieux cla­ret”. Bouche un peu ré­tré­cie mais fol­le­ment aro­ma­tique, longue et ex­pres­sive. Il y a une pro­fonde af­fec­tion des ac­tion­naires pour Pal­mer, avec certes une op­tique de ren­ta­bi­li­té, mais une réelle vo­lon­té de mettre cet hé­ri­tage en va­leur pour trans­mettre à la 4e gé­né­ra­tion. Ils ont ac­cep­té les évo­lu­tions et les in­ves­tis­se­ments. L’en­tente fonc­tionne bien. Une plus grande li­si­bi­li­té de la per­son­na­li­té des par­celles, même si les vins n’ont pas chan­gé à ce stade. Avec une au­to­ré­gu­la­tion de la vi­gueur des vignes et un chan­ge­ment des men­ta­li­tés. Confor­ter la bio­dy­na­mie, avec une cer­ti­fi­ca­tion et conti­nuer la ré­duc­tion du SO grâce à un le­vain de le­vures propres. On peut aus­si en­core op­ti­mi­ser les éle­vages et mieux dé­ter­mi­ner l’ap­port du boi­sé. De­puis quatre mil­lé­simes, je garde la moi­tié des vins en ré­serve. Ils se­ront vendus plus tard.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.