Sau­ternes cou­pé en deux par le TGV ?

Le pro­jet de double ex­ten­sion de la ligne à grande vi­tesse pré­voit de tra­ver­ser la basse val­lée du Ci­ron où un cli­mat spé­cifque est pour­tant vi­tal au grand vin li­quo­reux. La ré­volte gronde en Sau­ter­nais.

La Revue du Vin de France - - SUMMAIRE - Pierre Ca­sa­mayor

Dans le rè­gle­ment de l’Or­ga­nisme de dé­fense et de ges­tion Sau­ternes fi­gure l’im­por­tance ex­cep­tion­nelle du mé­so­cli­mat de la zone. En efet, les pluies fl­trées par les sables lan­dais du bas­sin de la ri­vière Ci­ron et de ses afuents pro­té­gés du so­leil par la fo­rêt ali­mentent une cir­cu­la­tion d’eaux froides qui, en ar­ri­vant dans celles plus chaudes de la Ga­ronne, in­duisent ces fa­meuses brumes ma­ti­nales qui se dis­sipent à la fa­veur d’après­mi­di en­so­leillés.

Ce mi­lieu na­tu­rel fa­ci­lite le développement du bo­try­tis ci­ne­rea, le cham­pi­gnon qui en­gendre la pour­ri­ture noble in­dis­pen­sable à la pro­duc­tion des grands vins de Sau­ternes et de Bar­sac. Une re­la­tion au ter­roir ga­ran­tie par les rè­gle­ments eu­ro­péens.

Une ba­lafre de 80 km

Mais voi­là qu’un pro­jet de Ligne à Grande Vi­tesse me­nace de bou­le­ver­ser ce fra­gile équi­libre. Son tra­cé en di­rec­tion de Hen­daye et Tou­louse va fendre le bas­sin ver­sant, bous­cu­ler la cir­cu­la­tion et la tem­pé­ra­ture des eaux et donc mo­di­fier ce cli­mat qui, en pé­riode hu­mide, n’in­dui­rait plus que de la pour­ri­ture grise, nui­sible aux rai­sins, et en pé­riode sèche, l’ab­sence de toute forme de pour­ri­ture.

Le Ci­ron et ses af­fluents se­raient ain­si ba­la­frés sur 80 km. Le bal­last de la voie cou­pe­rait les échanges hy­driques et une sai­gnée dans la fo­rêt en­dom­ma­ge­rait le bou­clier ther­mique qui pro­tège le cours d’eau. La dis­pa­ri­tion de la spé­cif­ci­té du vi­gnoble de Sau­ternes est donc an­non­cée.

Mais pour quelques mi­nutes ga­gnées entre Bor­deaux et Tou­louse ou Bor­deaux et Hen­daye, faut-il as­sas­si­ner le fleu­ron de nos vins li­quo­reux ? Châ­teau d’Yquem, le mythe ab­so­lu du grand sau­ternes, va-t-il se ré­soudre à pro­duire des vins blancs secs ?

Aux cô­tés des dé­fen­seurs de la na­ture, les ama­teurs doivent se mo­bi­li­ser pour dé­fendre un joyau va­lant bien tous les TGV. Les pro­fes­sion­nels montent dé­jà au front, à l’ins­tar de Xa­vier Plan­ty (châ­teau Guiraud) bien dé­ci­dé à sai­sir les au­to­ri­tés eu­ro­péennes pour sau­ver Sau­ternes et son par­ti­cu­la­risme.

Le châ­teau Guiraud gauche), mène la contes­ta­tion du pro­jet de tra­cé de la ligne TGV (ci-des­sous) qui tra­ver­se­rait 30 af­fluents du Ci­ron.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.