Beau­jo­lais : la guerre de sé­ces­sion

Mor­gon, Fleu­rie, Mou­lin-à-Vent… les dix plus pres­ti­gieuses appellations du vi­gnoble di­vorcent des simples beau­jo­lais et beau­jo­lais-villages.

La Revue du Vin de France - - SUMMAIRE - Phi­lippe Mau­range

Mais quelle mouche a donc pi­qué les dix cé­lèbres crus du Beau­jo­lais, Mor­gon, Fleu­rie, Mou­lin-à-Vent et consorts ?

Le 30 dé­cembre der­nier, à l’oc­ca­sion d’un conseil d’ad­mi­nis­tra­tion hou­leux de l’Union des vins du Beau­jo­lais (UVB), ces crus ont choi­si de faire sé­ces­sion avec les appellations gé­né­riques Beau­jo­lais et Beau­jo­lais Villages.

De­puis cin­quante ans, il est vrai, les deux appellations gé­né­riques Beau­jo­lais et Beau­jo­lais­Vil­lages tiennent d’une main de fer l’ad­mi­nis­tra­tion et les fnances de ce vaste vi­gnoble mondialement connu.

Dans trois mois

Pen­dant ce temps, les crus se sont gen­ti­ment mais sû­re­ment en­dor­mis sur leurs lau­riers, que ce soit en termes de qua­li­té comme de prix. Dé­jà, en 2007, à l’oc­ca­sion de la trans­for­ma­tion des AOC en Or­ga­nismes de dé­fense et de ges­tion (ODG), les crus avaient pro­vo­qué une pre­mière scis­sion et ga­gné en in­dé­pen­dance.

Mais cette fois-ci, la rup­ture est consom­mée. En tête de la fronde, la pré­si­dente de l’ODG des crus du Beau­jo­lais, Au­drey Char­ton. « Nous sou­hai­tons re­prendre l’en­tière ges­tion ad­mi­nis­tra­tive et fnan­cière de notre or­ga­nisme et consti­tuer une nou­velle Union des crus du Beau­jo­lais, un groupe d’appellations co­hé­rent, am­bi­tieux, do­té d’une image claire et au­then­tique, car nous avons be­soin d’un ou­til mo­derne pour avan­cer ef­ca­ce­ment » , a-t-elle dé­cla­ré.

Par­mi les re­ven­di­ca­tions des crus fi­gure la re­con­nais­sance de cli­mats dis­tincts au sein des dif­fé­rents ter­roirs. « Les crus doivent s’unir et ré­flé­chir en­semble à leur ave­nir, à la ré­no­va­tion de leur image. Et main­te­nant, nous avons notre des­tin en mains » , as­sure Guillaume de Cas­tel­nau, du châ­teau des Jacques (Mou­lin-à-Vent).

L es dix crus fron­deurs en­tendent dé­sor­mais avan­cer à marche for­cée. La nou­velle ODG s’est don­né trois mois pour pré­sen­ter son am­bi­tieux pro­gramme.

Le pres­ti­gieux cru Mou­lin-à-Vent veut s’éman­ci­per de la tu­telle des beau­jo­lais et beau­jo­lais-villages.

Au­drey Char­ton pi­lote la nou­velle Union des crus du Beau­jo­lais,

qu’elle sou­haite « plus am­bi­tieuse et mo­derne. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.