L’es­prit mai­son

La Revue du Vin de France - - EN COUVERTURE -

Vo­lon­té de gar­der les mé­thodes ul­tra-ar­ti­sa­nales ou es­prit gé­nial propre au ter­roir ? Ère Mi­gné ou Re­naud (dès le mil­lé­sime 1989), ap­pel­la­tion Ju­ran­çon re­ven­di­quée ou non, le style Jo­liette (2000 bou­teilles/an, env. 100 €) per­dure : une in­ten­si­té de ma­tière et d’arômes hors-norme, un équi­libre qui va­rie du presque sec au vrai­ment doux (comme dans les grands 1971, 1975, 1995, 2001), une va­ria­bi­li­té d’une bou­teille à l’autre as­sez dé­con­cer­tante. Goû­té à plu­sieurs re­prises, le 2008 est un vin de ten­sion et d’al­longe, qua­si­ment sec mais au moel­leux de tex­ture ex­tra­or­di­naire. Très in­tros­pec­tif, il dé­ploie len­te­ment sa sa­veur ra­ci­naire épi­cée (gin­gembre). Sa fnale éti­rée os­cille entre fraî­cheur des zestes d’agrumes et sub­til contre­point oxy­da­tif (18/20).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.