Le terme “cré­mant” pro­té­gé

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

Le terme “cré­mant” ne peut être uti­li­sé que pour les vins mous­seux de qua­li­té, blancs ou ro­sés, bé­né­fi­ciant d’une ap­pel­la­tion d’ori­gine pro­té­gée (AOP). Outre le fait d’être éla­bo­rés se­lon la mé­thode tra­di­tion­nelle, ils doivent res­pec­ter les mé­thodes de pro­duc­tion sui­vantes : • les rai­sins sont ré­col­tés ma­nuel­le­ment ; • les vins sont is­sus de moûts ob­te­nus par pres­su­rage de rai­sins en­tiers ou éra­flés. La quan­ti­té de moûts ob­te­nue n’ex­cède pas 100 litres pour 150 kg de rai­sins ; • la te­neur maxi­male en an­hy­dride sul­fu­reux ne dé­passe pas 150 mg/l; • la te­neur en sucre est in­fé­rieure à 50 g/l. (Rè­gle­ment (CE) n° 607/2009 de la Com­mis­sion européenne du 14 juillet 2009.) La bulle est fine et en­robe le pa­lais. Prix : 9,20 € Bou­teilles/an : 10000 éveille les pa­pilles. Sen­sa­tion cré­meuse. De l’am­pli­tude en bouche. Prix : 10,70 € Bou­teilles/an : 20000

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.