Joyaux de l’Est

Dé­gus­ter et ache­ter du vin dans les ca­veaux de pro­prié­tés “stars” ? C’est pos­sible en Al­sace, ré­gion ul­tra-ac­cueillante pour les ama­teurs de vins !

La Revue du Vin de France - - SOMMAIRE - Par Pier­rick Jé­gu

L’Al­sace n’a pas at­ten­du la vogue de l’oe­no­tou­risme pour faire de son vi­gnoble un vaste ter­ri­toire de dé­cou­verte : créée en 1953, sa cé­lèbre route des vins est la plus an­cienne de France. Longue de 170 ki­lo­mètres du nord au sud, elle tra­verse quelque 70 bourgs vi­ti­coles dont cer­tains par­mi les plus beaux villages de la ré­gion voire de France. La tra­di­tion de l’ac­cueil n’est donc ici pas un vain mot! La preuve avec tous ces do­maines qui ouvrent leurs ca­veaux aux ama­teurs de pas­sage… Contrai­re­ment à d’autres vi­gnobles où les portes des pro­prié­tés les plus pres­ti­gieuses res­tent bien sou­vent closes au com­mun des ama­teurs, même les do­maines “stars” al­sa­ciens in­vitent vo­lon­tiers le qui­dam à ve­nir tu­toyer leurs vins in si­tu. Le mode d’em­ploi? Pas­ser un coup de fl quelques jours avant pour être sûr de la dis­po­ni­bi­li­té des vi­gne­rons qui peuvent donc vous at­tendre dans les meilleures condi­tions pos­sibles. Ain­si, dans les do­maines Krey­den­weiss (à And­lau), Zuss­lin (à Or­sch­wihr), Os­ter­tag (à Epfg), ou Al­bert-Mann (à Wet­tol­sheim), l’oc­ca­sion est belle de dé­cou­vrir une pa­lette com­plète des cé­pages et des vins d’Al­sace – des blancs, des secs, des bulles, des ven­danges tar­dives, des sé­lec­tions de grains nobles, des rouges, etc. – et de com­prendre l’ex­pres­sion des ter­roirs lo­caux, à com­men­cer par les fa­meux grands crus for­mi­da­ble­ment mis en va­leur par ces mai­sons d’ex­cep­tion. À cha­cune son style voire ses “spé­cia­li­tés”, cer­taines vi­ni­fant des cu­vées pro­fondes et in­tenses, d’autres pré­sen­tant des vins plus aé­riens ; cer­taines très branchées ries­ling, d’autres n’hé­si­tant pas à ma­gni­fer des cé­pages un peu se­con­daires comme le syl­va­ner ou le pi­not noir. En ac­cé­dant à ces do­maines pas­sion­nants tels que Mar­cel Deiss, à Ber­gheim ; Bott-Geyl, à Be­blen­heim ; Wein­bach, à Kientz­heim ; Jos­meyer, à Wint­zen­heim; Hu­gel & fls, à Ri­que­wihr (chez qui vous pour­rez goû­ter toute la gamme, du Gen­til au Ries­ling Sé­lec­tion de Grains Nobles “S”), vous grim­pe­rez di­rec­te­ment “sur le toit” de l’Al­sace et au som­met des di­fé­rentes AOC lo­cales. Ce­rise sur le gâ­teau, quelques pro­prié­tés peuvent vous em­bar­quer un peu plus loin que la seule dé­gus­ta­tion. Au do­maine Mu­ré, à Rou­fach, on peut vous pro­po­ser un pe­tit tour de cave, dans le chai à bar­riques ou la salle des foudres. Sep­pi Land­mann, à Pfa­fen­heim, or­ga­nise des jour­nées de ven­danges (35 € par per­sonne) ré­ser­vées aux ama­teurs sur le Grand cru Zinn­koep­fé : ar­ri­vée à la vigne dans deux au­to­cars vin­tage de 1949 et 1955 puis, entre deux coups de sé­ca­teurs, pause ca­fé-schnaps-kou­gel­hopf et dé­jeu­ner dans les vignes, avant la vi­site de la cave et une grande dé­gus­ta­tion le soir. Ré­ser­vez vos places, vite !

Connu sur­tout pour ses blancs secs, le do­maine Krey­den­weiss est une af­faire de fa­mille. Pro­prié­taire de­puis 1971, Marc di­rige l’ex­ploi­ta­tion en com­pa­gnie de ses fls, Man­fred et An­toine. À Wet­tol­sheim, le do­maine Al­bert Mann per­pé­tue la ré­pu­ta­tion du vi­gnoble qui re­monte au Moyen Age. Per­son­nage at­ta­chant et aty­pique, Sep­pi Land­mann pro­pose aux tou­ristes de mettre la main à la patte avec des jour­nées de ven­danges ori­gi­nales.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.