Les char­don­nays Bien éle­vés, ces blancs sont ty­pés

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

Qu’il pro­vienne de la Côte de Beaune, de la Côte cha­lon­naise ou du Mâ­con­nais, le char­don­nay, lors­qu’il est bien éla­bo­ré, re­flète mieux son ter­roir que le pi­not noir. Les blancs de la plaine de la Côte de Beaune sont glo­ba­le­ment plus construits. Les meilleurs vins sont concen­trés tout en étant di­gestes grâce à des bâ­ton­nages mo­dé­rés et des éle­vages en fûts bien gé­rés. At­ten­tion tou­te­fois aux vins sur­boi­sés, mous et di­lués. A. Gd et de noi­sette ve­nues de l’éle­vage en vieux fûts. Le jus ré­vèle une in­ten­si­té in­croyable et une allonge sa­vou­reuse. C’est le vin blanc le plus com­plet. Met­tez quelques bou­teilles en cave, sa­chant qu’il est dif­fi­cile de s’en pro­cu­rer di­rec­te­ment au do­maine. Prix : 9€ Nombre de bou­teilles/an : 2000 nant une côte de veau à la crème. Prix : 10,90 € Nombre de bou­teilles/an : 2 600 ce char­don­nay est dé­pour­vu de tout ar­ti­fice. Concen­trée quoique vive, sa bouche est ca­na­li­sée par une aci­di­té poi­gnante. Une touche miel­lée in­vite à le boire dès au­jourd’hui. Prix : 21 € Nombre de bou­teilles/an : 10000

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.