Le vi­gne­ron nature qui cultive la dé­ca­dence

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

AMOREY-SAINT-DE­NIS

utre­fois, Gilles Bal­lo­rin dé­fen­dait le grand clas­si­cisme des vins bour­gui­gnons. Il était res­pon­sable com­mer­cial de la mai­son de né­goce An­to­nin Ro­det. Jus­qu’à ce qu’il se rende compte, en 2003, que sa place est à la vigne. Le DNO en poche, il dé­niche quelques par­celles en fer­mage en Côte de Nuits et cultive au­jourd’hui 5,5 hec­tares (Bour­gogne, Mar­san­nay, Morey-Saint-De­nis et Fixin) en bio­dy­na­mie (cer­ti­fi­ca­tion en 2009). Dans ce sec­teur peu ré­pu­té pour les blancs, le vi­gne­ron qua­dra­gé­naire conduit une par­celle ori­gi­na­le­ment com­plan­tée de vignes qua­ran­te­naires de char­don­nay, char­don­nay mus­qué (sé­lec­tions mas­sales de Mar­san­nay) et de pi­not beu­rot. Vi­ni­fié et éle­vé (10 mois en de­mi-muids) sans au­cun soufre ajou­té, c’est un blanc libre, bien mûr, dont le cô­té dé­ca­dent fait tout son charme, hors des ca­nons bour­gui­gnons.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.